Android et iOS : un fauteuil pour deux sur le marché des OS mobiles

MobilitéOS mobiles

Google Android et Apple iOS mènent toujours la danse sur le marché des systèmes d’exploitation mobiles. RIM en paie le tribut, au même titre que les Windows Phone.

Si le seul cas américain devait dicter l’exemplarité sur le segment des systèmes d’exploitation mobiles, la situation sur le marché des télécoms se résumerait à un duel sans partage entre iOS et Android.

Et pour cause. A eux deux, les OS respectifs d’Apple et Google peuplent quelque 80,3% des smartphones aux Etats-Unis.

Au dernier pointage de ComScore Mobilens (février 2012), réalisé auprès d’un échantillon de 30 000 mobinautes, Android s’octroie 50,1% du marché, une acmé significative et sans précédent, comme l’avait été cette marque des 46,9% atteinte en novembre dernier.

Une telle progression ne contrarie pas pour autant la montée en puissance concomitante d’iOS, qui bondit de 28,7% à 30,2% sur l’intervalle de référence et de 5% en un an, comme l’explique Silicon.fr.

En recul de 16,6 à 13,4% entre novembre 2011 et février 2012, l’écosystème BlackBerry paie pour partie le tribut de cette polarisation.

Microsoft lui-même en subit les affres et s’affiche en retrait, à 3,9%, soit -1,3 point en quatre mois. L’extinction de Windows Mobile y est pour beaucoup, mais cette échéance ne saurait néanmoins se suffire à éclipser une réalité ô combien plus accablante.

En dépit des efforts consentis dans la promotion de Windows Phone, les laissés-pour-compte de Windows Mobile n’effectuent pas nécessairement la transition escomptée.

Les quelques smartphones haut de gamme, notamment le Nokia Lumia 800, qui embarquent le nouvel OS référence de Microsoft, ne connaîtraient qu’un succès mitigé, quand bien même leur constructeur se veut optimiste quant à leur bonne tenue face à l’iPhone et consorts.

L’avènement du Lumia 900 LTE, bientôt disponible pour 99,99 dollars chez l’opérateur AT&T, contribuera peut-être à changer la donne.

Mais le chemin est long pour espérer détrôner Samsung, qui conserve les faveurs des sondés, avec 25,6% des smartphones en circulation.

Passé la stabilité d’Apple, LG conserve sa troisième place avec 19,4% et 1,1 point de perdu dans l’affaire. Motorola glisse de 13,7 à 12,8%. HTC enregistre une croissance de 0,4 point, à 6,3%, quand la part de Nokia reste insignifiante.

Au rang des usages, les mobinautes sont toujours friands de navigation Web (49,2% des effectifs, +4,8 points sur le trimestre), de réseaux sociaux (36,1%, +3,1 points) et d’écoute de musique (24,8%, même hausse).

ComScore ne précise pas s’il s’agit de musique en streaming, téléchargée depuis une plate-forme de vente ou locale. Les mobinautes sont néanmoins plus nombreux à jouer (32,3 %) et, sans surprise, à envoyer des SMS (74,8 %).

 

Crédit image : © Rido – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur