Android : Google s’empare d’un paquet de brevets d’accessoires de téléphones mobiles

MobilitéOS mobiles

Google va débourser presque 5 millions de dollars pour récupérer une centaine de brevets issus de feu Modu, qui pourraient se révéler précieux pour l’écosystème Android.

Google va débourser 4,9 millions de dollars pour racheter les brevets de Modu, du nom d’un fournisseur israélien spécialiste des accessoires pour téléphones mobiles qui est tombé en faillite.

En 2008, Modu avait fait le buzz en 2008 avec son téléphone éponyme (voir le teaser vidéo de l’époque disponible sur YouTube).

Le principe était de glisser un petit combiné mobile dans des coques spéciales, ou directement dans des appareils électroniques ad hoc.

Ainsi, le téléphone pouvait par exemple se transformer en appareil photo ou  en GPS.

Le concept était aussi censé s’appliquer à une voiture ou un PC pour faciliter la connexion réseau.

Des médias israéliens tentent de cerner l’échec de Modu : arrivée tardive en Europe, manque de soutien des opérateurs, des investisseurs et du grand public.

Depuis la déclaration de faillite de l’entreprise, c’est un tribunal de Tel  Aviv qui liquide ses actifs.

Les brevets en particulier ont attiré la convoitise de plusieurs grands acteurs de l’univers IT.

Une guerre d’enchères a fait rage entre Google et Kensington.

Finalement, c’est la firme Internet de Mountain View qui remporte la mise, qui a mis sur la table 4,9 millions de dollars pour récupérer une centaine de brevets (certains encore en cours de validation).

Ces derniers pourraient être couplés au projet Android@Home (contrôler une maison intelligente avec un appareil Android) et à l’Android Open Accessory Development Kit (ADK), le tout nouveau standard pour les accessoires Android.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur