Android Market : Google mise avant tout sur la sécurité

CloudMobilitéOS mobilesRisquesSécuritéTablettes

Google a bien supprimé de l’Android Market les applications malveillantes découvertes la semaine dernière. L’outil de suppression à distance des applications douteuses depuis les terminaux a été mis en œuvre.

Google multiplie les efforts pour assurer la sécurité des smartphones et tablettes Android.

La semaine dernière, suite à la découverte d’une cinquantaine d’applications mobiles Android conçues pour abriter un malware permettant de récupérer les données personnelles stockées sur les terminaux des utilisateurs, Google avait décidé de les supprimer de sa plate-forme Android Market.

Seulement, ces applications Android malveillantes avaient eu le temps d’être téléchargées des milliers de fois par des mobinautes.

Aujourd’hui, la firme de Mountain View fait le point et révèle les mesures de sécurité mises en place pour vider l’Android Market d’applications mobiles douteuses.

Google souligne, dans une note sur son blog, que les applications Android contenant le malware mis au jour la semaine dernière ont bien été supprimées, tout comme les comptes des développeurs associés à ces « apps » malveillantes.

La firme de Mountain View précise également que ces applications malveillantes utilisaient une faille de sécurité touche les versions antérieures à Android 2.2.

Pour rassurer ses mobinautes, Google souligne que les malwares qui ont infecté des smartphones et tablettes n’étaient aptes à récupérer que des informations relatives à l’identification du terminal (comme le numéro IMEI), et non les informations personnelles des utilisateurs Android.

Pour renforcer la sécurité sur l’Android Market, Google note également que les applications douteuses incriminées ont été effacées des terminaux où elles étaient installées, grâce à son outil de suppression à distance des applications (potentiellement) dangereuses.

Par ailleurs, il a diffusé sur les terminaux infectés une mise à jour de sécurité spéciale pour colmater les failles pouvant être exploitées par les applications mobiles malveillantes repérées la semaine dernière.

Les mobinautes concernés ont ainsi normalement reçu un e-mail les avertissant de cette nouvelle mise à jour et des suppressions d’applications effectuées sur leur terminal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur