Android@Home : Google revisite la domotique

CloudMobilitéOS mobiles

Après les smartphones et les tablettes, Android vise le marché de la domotique. Ou comment contrôler à distance les appareils high-tech (électro-ménager, divertissements numériques…) à domicile…

Pendant la conférence I/O, Google a annoncé qu’il comptait explorer un nouvel univers avec Android : la domotique.

Du latin domos (maison) accolé au “–tique” d’informatique, la domotique regroupe toute l’électronique trouvée dans un foyer : gestion automatique de l’éclairage et du chauffage, systèmes de sécurité, commandes à distance des appareils électro-ménagers…

Un terme désuet mais qui pourrait finalement reprendre de la vigueur avec la convergence des technologies, les connexions sans fil (Wi-Fi par exemple) et la vague de “l’Internet des objets”.

Les équipes d’Android@Home ont repris et développé un standard de technologie sans fil existant : le IEEE 802.15.4 (que l’on retrouve dans le ZigBee).

Il est caractérisé par sa faible consommation électrique.

Une collaboration avec les constructeurs de l’électro-ménager a été engagée et les premiers appareils compatibles devraient arriver sur le marché en fin d’année.

Ainsi, Lighting Sciences Group, qui commercialise des lampes LED, a annoncé lancer des ampoules Android@Home compatibles à partir de 30 dollars l’unité.

A terme, tous les équipements alimentés électriquement pourraient être contrôlés à distance, voire même depuis le cloud.

Ce sera ensuite aux développeurs de tirer parti de ces possibilités pour créer des applications innovantes.

Lors de la keynote, plusieurs exemples ont été donnés. Le plus basique était de contrôler l’éclairage de la scène grâce à une tablette sous Android.

Mais cette possibilité assez simple permet déjà des utilisations intéressantes.

Ainsi, un démonstrateur a montré comment le contrôle des lumières par Android permet de rendre une expérience de jeu plus immersive.

Jouant à Doom sur une tablette, chaque tir provoquait un flash des lumières ambiantes.

En guise de prolongement, le fait d’entrer dans une zone mal éclairée dans le jeu pourrait faire baisser la luminosité de la pièce dans laquelle se trouve le joueur.

Autre exemple alliant jeu et domotique (avec le contrôle de l’arrosage automatique par exemple) : comment créer un “FarmVille dans la vraie vie, où perdre reviendrait à tuer son jardin“.

De quoi assurer une implication forte de l’utilisateur.

Un projet nommé Thungsten a aussi été présenté. C’est un hub pour Android@Home, toujours connecté au Cloud.

Le prototype de Thungsten

Il embarque un système Android complet, la gestion du son en home cinema 5.1 et est relié au réseau domotique de la maison.

Couplé au nouveau service Google Music, il permet depuis un appareil Android de lancer la lecture de sa musique sur les enceintes du salon…ou de n’importe quel home cinema relié au réseau domotique.

Ces utilisations ne sont évidemment que le début.

Le système reste “ouvert”, et ce sera aux développeurs de proposer leurs produits.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur