Angleterre : AOL songe à l’appel Internet gratuit

Régulations

Contraint de se lancer dans la course à la gratuité imposée par Freeserve et maintenant Tempo, le numéro un mondial du service en ligne est en train d’évaluer en Grande-Bretagne un service d’accès Internet où même les communications seront gratuites.

AOL a confirmé mercredi qu’il testait en Grande-Bretagne différentes formules de paiement pour proposer des abonnements Internet moins chers, voire même des communications téléphoniques pour l’Internet gratuites. Ses expérimentations mettent déjà en oeuvre un numéro d’appel gratuit, à l’aide du préfixe 0800. Le fournisseur de services en ligne prévoit de faire une annonce stratégique sur ce sujet dès la semaine prochaine. Avec environ 600000 abonnés, AOL est en perte de vitesse face à une pléthore de concurrents qui proposent l’accès Internet gratuit. On se souvient que le pionnier du genre, Freeserve, a dépassé la barre du million d’abonnés en seulement cinq mois. Depuis, les nouveaux arrivants se multiplient. Les journaux Sun et The Mirror ont annoncé leur service gratuit et le groupe mondial de communication BskyB a confirmé qu’il entrera sur le marché avec un service opérationnel en juin. Plus fort encore, la chaîne de magasins d’électronique grand public Tempo et le fournisseur de services télécom Localtel ont jeté leur pavé dans la mare en lançant l’Internet entièrement gratuit (accès et communications) en soirée et le week-end (voir édition du 30 avril 1999). Cependant, AOL a prévenu qu’il ne souhaitait pas écorcher son modèle reposant sur l’abonnement. L’appel gratuit pourrait être intégré dans un forfait. Ses rivaux, de leur côté, soutiennent qu’ils peuvent gagner de l’argent en prélevant un pourcentage sur les appels ou les achats en ligne, sans oublier la publicité.Pour en savoir plus : http://www.aol.co.uk


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur