Angola remporte la Coupe du Monde du spam et du spyware

Cloud

Selon une étude McAfee, les économiseurs d’écran liés au football sont un vivier de malwares avec des liens sur des sites à risques.

Si l’étude de McAfee SiteAdvisor s’ avérait exacte, la Coupe du monde pourrait bien, contre toute attente, voir l’Angola battre le Brésil à plate couture.

Une analyse des économiseurs d’écran associés aux joueurs et aux équipes de la Coupe du monde, disponibles sur Internet, a révélé que les pages relatives à l’Angola contenaient le pourcentage le plus élevé de sites à risques.

L’étude a consisté à effectuer une recherche dans Google en lien avec les 736 joueurs de la Coupe du monde, en ajoutant l’expression clé “World Cup Screensaver” aux critères de recherche.

Les résultats ont ensuite été comparés à la base de données spywares et spam de SiteAdvisor, les grands “vainqueurs” étant les recherches ayant abouti au pourcentage le plus élevé de sites à risques.

A ce petit jeu, l’Angola bat le Brésil 24 à 17 (pour cent), talonné de près par le Portugal, l’Argentine et les Etats-Unis.

Le rapport de McAfee a également désigné le joueur angolais Luis Mamona Joao ‘Lama’ comme le plus dangereux de tous, 45 pour cent des premières pages de résultats associées à son nom étant liées à des sites douteux.

Avec les noms de Beckham et de Ronaldinho, les fans ont 30% de chance de tomber sur un site à risques.

“Chacun sait que les fans de football entretiennent des liens très forts avec leurs joueurs, leurs clubs et leur patrie. Mais malheureusement, cest sans compter sur les développeurs de spywares, d’adwares et dautres logiciels indésirables qui exploitent la passion des supporters à des fins financières.”, a déclaré Chris Dixon, directeur stratégique de McAfee SiteAdvisor.

 

Traduction d’un article en date du 14 juin 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur