Anonymous : ça va barder pour Sony

Cloud

Irrité par les procédures judiciaires visant les hackers qui contournent les systèmes de protection numérique de la PS3, le groupe d’activistes Internet menace Sony de représailles.

Anonymous a trouvé une nouvelle proie : Sony.

Le groupe d’activistes Internet, qui affiche un soutien sans failles à WikiLeaks, considère que le groupe électronique grand public japonais va trop loin dans la chasse aux pirates qui cherchent à contourner les verrouillages de ses produits.

Ainsi, aux Etats-Unis, des procédures judiciaires ont été lancés début janvier contre une centaine de hackers, dont le fameux George Hortz (“GeoHot“) pour avoir détourné les systèmes de protection numérique installés sur la PlayStation 3 et installé des jeux non autorisés sur la console de jeux.

Une violation de la loi anti-piratage numérique aux Etats-Unis (Digital Millennium Copyright Act), considère le groupe high-tech nippon.

Par voie de justice, la branche Sony Computer Entertainment America a même obtenu courant mars le droit de récupérer les adresses IP de tous les internautes ayant visité le site Web personnel de GeoHot.

Le 2 avril, Anonymous abat ses cartes. “Bravo Sony, vous avez attiré la pleine attention d’Anonymous. Vos procédures judiciaires contre les hackers George Hortz GeoHot, et Graf_Chokolo ont sonné comme une alerte et nous les jugeons absolument impardonnables”, écrit le collectif des hacktivistes dans un communiqué.

Anonymous se prépare-t-il à lancer des attaques par déni de services visant Sony ?

En l’état actuel, on ne répertorie pas d’assauts dans ce sens.

Néanmoins, dans une contribution en date du 4 avril sur le blog PlayStation US, on signale une interruption de service sur PlayStation Network (PSN), le portail Internet rattaché à la console de jeux.

Mais rien n’indique qu’il existe un lien de cause à effet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur