Anti-trust : Expedia n’a pas fait le voyage pour rien

Marketing

Trois sites du groupe Expedia sont dans le collimateur de la justice française pour pratiques anti-concurrentielles, après une plainte déposée conjointement, en avril 2010 par la Répression des fraudes et les hôteliers-restaurateurs.

Trois sites français du groupe Expedia écopent de 430 000 euros d’amende pour pratiques frauduleuses. Le tribunal de commerce de Paris a reconnu des agissements contraires aux règles de loyale concurrence en vigueur dans le monde de l’hôtellerie -restauration.

Condamnés après plus d’un an de marathon judiciaire, Tripadvisor.fr, Hotels.com et Expedia.fr perdent une bataille initiée conjointement, en avril 2010, par le Syndicat patronal des hôteliers-restaurateurs, la Direction générale de la concurrence et deux établissements indépendants.

Les incriminés ont 15 jours pour s’exécuter et mettre fin à des affichages mensongers qui feraient notamment état d’une non-disponibilité systématique de certaines chambres ou tables de restaurants, sans moyen pour l’utilisateur d’obtenir plus de détails quant à un éventuel créneau ultérieur de réservation.

Au même titre que certaines offres promotionnelles, il s’agirait d’informations erronées, dont l’authenticité non avérée trancherait avec les contrats passés entre Expedia et les représentants de l’hôtellerie-restauration.

Par ailleurs, certains établissements se seraient plaint de promotions décrétées à leur insu, sans leur aval préalable. Un système qui dissuaderait l’internaute de recourir à une réservation en direct avec l’hôtel de son choix.

Enfin, Tripadvisor devra revoir ses plans de redirection. Dans le collimateur de la Répression des fraudes, une proximité suspecte avec Expedia.fr et Hotels.com, dans un écosystème fermé aux alternatives.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur