Anti-trust : Google assure que ses résultats moteur ne sont pas biaisés

MobilitéRégulations

Lors d’une audition devant le Sénat américain, Eric Schmidt a défendu avec conviction la vision de Google dans la recherche en ligne. Au regard de son influence, on a des doutes.

Ainsi, Google vivrait avec “la peur de la concurrence à un clic”.

Son président Eric Schmidt est venu apporter son témoignage devant une commission anti-trust du Sénat américain.

Le groupe Internet fait l’objet d’une procédure devant la Federal Trade Commission (FTC) pour abus de position dominante portant sur son business des liens sponsorisés.

Eric Schmidt, qui était auparavant en première ligne en tant que P-DG de Google pendant dix ans (avant de céder en avril sa place au co-fondateur Larry Page), considère que les critiques proviennent de sites qui n’apprécient pas leur ranking dans les pages de résultats du moteur Google (Yelp, Expedia, NexTag…).

Le groupe Internet considère qu’il a tiré des enseignements du dossier antitrust qui a jadis visé Microsoft pour d’autres raisons (position écrasante avec Windows).

“Nous avons tiré des leçons d’entreprises qui nous ont précédés”, a déclaré Eric Schmidt sans évoquer nommément Microsoft.

“Nous souhaitions votre assistance afin de garantir que l’enquête menée par la Federal Trade Commission soit ciblée et juste. Car nous pouvons créer des emplois et développer des produits qui séduisent les internautes.”

Rappelons que Google fait également l’objet d’une enquête du côté de l’Union européenne.

Mais la plaidoirie d’Eric Schmidt ne convainc pas toujours.

Ainsi, le sénateur républicain, membre de la commission anti-trust à la chambre haute du parlement bicaméral américain, considère “qu’au regard de sa puissance pour orienter le commerce électronique et le flux d’information en ligne, Google est en mesure de déterminer qui va réussir et qui va échouer.”

Eric Schmidt s’est défendu, en assurant que Google n’a rien fait pour biaiser les résultats.

“Notre procédé scientifique est censé fournir les réponses que les consommateurs jugeront les plus utiles.”

La bataille de lobby se poursuit.

Crédit Photo : © Gina Sanders – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur