Anti-trust : Twenga porte plainte contre Google devant la Commission européenne

JuridiqueMobilitéRégulations

Dans la continuité de l’enquête ouverte par la Commission européenne en 2010, le moteur de shopping français Twenga porte plainte contre Google sur le marché de la recherche en ligne pour abus de position dominante.

Ce qui était pressenti vient de se réaliser. Le moteur de shopping français Twenga a annoncé ce 24 janvier avoir porté plainte contre Google auprès de la Commission européenne pour abus de position dominante.

Twenga précise que cette plainte “assortie d’une demande de mesures conservatoires, s’inscrit dans le cadre de l’enquête menée par les services de la Commission européenne depuis novembre 2010”.

Au centre du contentieux : le possible abus de position dominante de Google sur le marché de la recherche en ligne.

Fin 2010, les autorités européennes, suite à plusieurs plaintes, dont une provenant du portail Web Ciao, acquis par Microsoft en 2008, ont lancé une enquête sur Google,  notamment en ce qui concerne la recherche verticale et la publicité en ligne.

Bruxelles cherche en effet à découvrir si Google met sciemment en avant ses propres services, comme Google Shopping, dans les résultats de recherche fournit par Google Search, en reléguant plus bas dans le classement les résultats issus des sites concurrents.

“Des pratiques discriminatoires”, selon Twenga, qui “[…]déclassent systématiquement les sites des sociétés concurrentes”.

La Commission européenne enquête également sur la possible existence de clauses d’exclusivité imposées à des partenaires publicitaires.

« Les pratiques abusives de Google se sont considérablement renforcées en 2011 avec une volonté affichée d’éliminer toute forme de concurrence dans de nombreux secteurs tels que la recherche de vidéos, la recherche d’hôtels, la recherche de produits, la comparaison de billets d’avion, en dépit des enquêtes antitrust en cours en Europe et aux Etats-Unis”, affirme Bastien Duclaux, co-fondateur et directeur général de Twenga, dans un communiqué, rapporte l’AFP.

Le comparateur de prix en ligne vise notamment ici la mise en place du nouvel algorithme Google Panda dans Google Search, effective depuis quelques mois.

Cette nouvelle version aurait eu pour effet, selon Twenga, de favoriser le remontée, sur la liste des pages de résultats de recherche, de Google Shopping, alors que le moteur de shopping français aurait perdu en visibilité…

De son côté, la Commission européenne continue de mener l’enquête, et annoncera, certainement à la fin de ce premier trimestre, si elle estime qu’il y a lieu de déposer une plainte officielle contre la firme de Mountain View pour pratique anti-concurrentielle.

 

 

Crédit photo : Copyright Andre – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur