Antitrust : Avec Vista, Microsoft serait prêt à étendre ses pratiques illégales

Mobilité

ECIS, un groupement paneuropéen d’acteurs high-tech influents, craint que
Vista ne renforce un peu plus le monopole de Microsoft.

“Avec Vista, Microsoft a clairement choisi d’ignorer les principes fondamentaux de la décision prise par la Commission européenne en mars 2004. “ Simon Awde, le président d’ECIS(European Committee for Interoperable Systems), reste visiblement toujours remonté contre l’éditeur de Windows, qui sort la dernière mouture de son système d’exploitation dans le monde le 30 janvier prochain. Au préalable, l’OS avait été présentée aux entreprises en novembre 2006.

Dans un communiqué daté du 26 janvier 2007, l’ECIS accuse Microsoft de poursuivre ses pratiques illégales. Cette association sans but lucratif affiche sa vocation à “favoriser une saine concurrence sur les marchés des nouvelles technologies”. Elle compte comme membres des acteurs high-tech influents comme Adobe, Corel, IBM, Linspire, Nokia, Opera, Oracle, RealNetworks, Red Hat, et Sun Microsystems.

Selon l’ECIS, la firme de Redmond serait tentée de refaire avec Vista un coup qui lui a valu une condamnation de la part de la Commission européenne. En mars 2004, Bruxelles avait jugé Microsoft coupable d’abus de position dominante et lui infligeait une amende record de 497 millions d’euros. L’éditeur devait également fournir la documentation technique sur les interfaces de ses produits afin de permettre aux solutions concurrentes d’interopérer parfaitement avec les PC et serveurs Windows.

Ce débat n’est pas clos d’ailleurs car la Commission européenne reste toujours insatisfait vis-à-vis des éléments fournis par Microsoft. En novembre 2006, Bruxelles avait réitéré son intention d’alourdir les sanctions financières.

“Asseoir sa domination sur l’Internet”

Toujours selon les déclaration d’ECIS, Microsoft n’a toujours pas rempli ses obligations d’interopérabilité, particulièrement sur les nouveaux produits à venir : Windows Vista, Office 2007 et Lognhorn (la version Server de Vista attendue pour le second semestre 2007).

“Vista est le premier pas dans la stratégie de Microsoft d’asseoir sa domination sur l’Internet”, estime Simon Awde. Le porte-parole d’ECIS craint notamment que l’éditeur n’impose son langage XML d’applications web (widget) XAML à la place du HTML, le standard de composition des pages web.

Peut-être. Cependant, XAML s’appuie notamment sur Windows Presentation Foundation, le framwork “graphique” de Vista et est donc incompatible avec les autres plates-formes Mac OS X, Linux et… Windows XP. Les développeurs prendront-ils le risque de se couper une audience, certes minoritaire, mais non négligeable? A voir. Quoi qu’il en soit, l’analyse de l’ECIS porte sur des projections et non des constats.

Mettre un terme aux monopoles de Microsoft

Autre grief, la tentative par Microsoft d’écarter le format Open Document (ODF) concurrent d’Open XML qui sera introduit avec Office 2007. Les deux formats se veulent ouverts mais l’ODF, qui tourne sur nombre de plates-formes dont la suite bureautique libre OpenOffice 2.x appuyée par Sun Microsystems, est normalisé auprès de l’ISO. Alors que Open XML est lié à Office 2007 et attend toujours sa normalisation qui ne devrait pas aboutir avant le milieu de l’année 2007. Là encore, en développant OpenXML Translator, un convertisseur ODF-Open XML, Microsoft semble pourtant faire preuve d’ouverture tout en tentant, évidemment, de satisfaire ses utilisateurs en garantissant l’interopérabilité de ses produits avec ses propres évolutions de formats.

Mais cela ne suffit pas à assouplir la méfiance d’ECIS. L’association demande donc aux autorités antitrust européennes de “mettre un terme aux pratiques qui préservent les monopoles de Microsoft et menacent d’étendre sa domination à d’autres domaines dont les serveurs web et l’informatique en ligne.” Pas moins.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur