Antitrust : Google Shopping se montrerait plus souple avec ses concurrents

E-commerceMarketingPublicité
antitrust-google-shopping-proposition-commission-europeenne-

Selon Reuters, Google serait prêt à laisser à ses rivaux les meilleurs espaces publicitaires sur Googe Shopping qui seraient négociés aux enchères.

Entre sanction et proposition…Google a fait appel de l’amende de 2,42 milliards d’euros infligée fin juin par la Commission européenne pour abus de position dominante dans la recherche en ligne des prix des produits.

Parallèlement, Alphabet, la société mère de Google, émet des pistes pour rétablir une concurrence saine sur son moteur shopping (Google Shopping).

Selon Reuters, elle propose d’afficher les résultats des comparateurs de prix de ses concurrents via un système d’enchères. Ce qui permettrait aux rivaux de soumettre une offre à n’importe quel niveau de Google Shopping.

Cette idée avait déjà germé il y a trois ans sous le nom Product Listing Ads mais elle n’avait pas été retenue comme une réponse suffisamment viable par Bruxelles à l’époque. Car Google comptait toujours réserver les deux premières positions pour l’exploitation de sa propre plateforme publicitaire.

La nouvelle déclinaison de proposition a été soumise à la Commission européenne le 29 août. Interrogée à Washington, la commissaire à la Concurrence Margrethe Vestager a déclaré qu’il était encore trop tôt pour indiquer si oui non la proposition serait acceptée.

« Il est impossible à ce stade de dire ce qui se produira mais, à l’évidence, les réactions du marché seront l’une des choses que nous prendrons en considération. »

De son côté, Google n’a pas commenté ses éléments. 

Dans sa décision intégrant une sanction financière lourde publiée le 27 juin, Bruxelles avait exigé que Google mette un terme à l’abus de position dominante dans les 90 jours.

Sinon, la firme numérique américaine serait « soumise à des astreintes pouvant atteindre 5% du chiffre d’affaires moyen réalisé quotidiennement au niveau mondial par Alphabet ».

L’échéance arrive vite : le 28 septembre.

(Crédit photo : commission européenne)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur