Antitrust : Google tente d’éviter la sanction en Europe

MarketingMobilitéOS mobilesPublicitéRégulations
google-antitrust-commission-europeenne-engagements

Le groupe Internet a émis des engagements pour respecter la concurrence dans les secteurs de la recherche et de la publicité sur Internet . La Commission européenne consulte le marché puis tranchera.

Dans l’enquête antitrust qui vise Google en Europe, le groupe Internet a soumi officiellement des engagements à la Commission européenne.

Ceux-ci sont censés rétablir l’équilibre dans des secteurs comme la recherche sur Internet ou la publicité sur Internet associée au search.

Des propositions avaient déjà été ébauchées par Google en début d’année et soumises à Bruxelles.

La firme Internet de Mountain View dispose d’une part de marché dépassant 80% en Europe (source ComScore).

L’ouverture de l’enquête par la Commission européenne pour abus de position dominante remonte à novembre 2010.

“La Commission a achevé son examen préliminaire ces dernières semaines et précisé officiellement ce qui la préoccupait”, a déclaré Antoine Colombani, porte-parole de la Commission européenne rattaché à la direction de la Concurrence.

“A partir de là, Google a soumis officiellement à la Commission ses engagements.”

Les solutions avancées par Google vont être soumises aux acteurs du marché pour recueillir leurs points de vue (y compris les sociétés à l’origine de la plainte comme Foundem, eJustice.fr, Ciao.com).

Bruxelles déterminera ensuite si oui ou non les concessions suffisent à éviter une sanction antitrust (qui peut se révéler lourde : 10% du CA de Google en 2012 soit 5 milliards de dollars).

Selon Reuters, Google a notamment suggéré de labelliser ses propres services délivrant des résultats de recherches sur Internet. Une manière de se différencier de la concurrence.

Autre piste : il accepterait également de se montrer plus flexible vis-à-vis des annonceurs qui voudraient exploiter d’autres plateformes que celles de Google (AdWords pour les liens publicitaires, DoubleClick pour la publicité sous forme de bannières ou display).

Dans ce dossier antitrust, la pression s’est accentuée sur Google cette semaine avec une nouvelle plainte déposée via le groupement FairSearch.

Un bouquet d’acteurs IT (Microsoft, Nokia, Oracle, Expedia, TripAdvisor, Twenga, AdMarketplace…) met en cause l’hégémonie d’Android.

Le système d’exploitation mobile a pris d’assaut le marché des smartphones et dispose d’une part de marché 68,4% dans le monde selon Strategy Analytics à fin 2012.

En l’état actuel,  Joaquin Almunia, Commissaire en charge des affaires relatives à la concurrence, a précisé que la Commission européenne n’a pas encore décidé si oui ou non on incluait cette dimension mobilité et Android dans le dossier antitrust ouvert.
——————————————————————————-

Quiz : Maîtrisez-vous bien vos données personnelles sur Internet ?

——————————————————————————-

Credit photo : Shutterstcok.com – Copyright : ronfromyork


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur