Antivirus : AVG s’épanouit sur Android

CloudMobilitéOS mobiles
AVG antivirus Android

Dans un contexte d’adoption croissante des technologies mobiles et de recrudescence des cyber-attaques, la solution antivirus AVG pour Android atteint les 70 millions de téléchargements.

Dans un contexte d’adoption croissante des technologies mobiles, la protection des smartphones et des tablettes numériques devient un axe stratégique prioritaire pour les éditeurs de solutions antivirus.

A l’heure où le comportement et les techniques d’attaque des cyber-criminels évoluent pour se recentrer sur ces nouveaux terminaux qui renferment des données à forte valeur, AVG revendique le succès de son application Android, qui atteint les 70 millions de téléchargements.

Convient-il d’y entrevoir une prise de conscience de la part des utilisateurs finaux ?

Il est vrai que les chiffres liés à la cybercriminalité appellent sans concession à la vigilance : 200 milliards de spams envoyés chaque jour, 46 codes malveillants créés chaque seconde, 292 milliards d’euros de revenus annuels pour un million de victimes…

Et Android se trouve en première ligne : outre les failles Java, les scams, et l’ingénierie sociale (notamment via le phishing, y compris par SMS), la forte recrudescence des maliciels enregistrée en 2012 (+163%) a essentiellement touché l’OS de Google.

Une récente étude du fournisseur de services NQ Mobile a en outre laissé entendre que près de la moitié des Américains ne sécurisent pas l’accès à leur téléphone.

La proportion serait comparable en Europe, ouvrant grand la voie aux éditeurs spécialistes de la sécurité IT.

En entreprise, le discours se porte notamment sur l’adoption de politiques de gestion du BYOD (“Bring Your Own Device”), ce phénomène de convergence par lequel les salariés utilisent leur matériel personnel à des fins professionnelles.

L’équation est tout aussi complexe auprès des particuliers : il s’agit non seulement de protéger les fichiers, mais aussi les applications, les transactions électroniques ou encore la navigation Web… et permettre, en cas de perte ou de vol, de verrouiller, voire d’effacer le terminal à distance.

Des fonctionnalités incluses dans la version gratuit d’AVG Antivirus, qui reprend certains attributs de la version desktop (Windows, OS X), sans toutefois inclure de pare-feu, de mises à jour des définitions de virus par le cloud ou de technologie de chiffrement.

Interpellé quant à ces 70 millions de téléchargements, David Ferguson, Directeur général chargé du service Mobile et des consommateurs chez AVG Technologies, est formel: “Atteindre cette étape est la concrétisation d’un engagement constant […] pour protéger les consommateurs, de plus en plus nombreux à adopter […] Android.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous vos données personnelles sur Internet ?

Crédit photo : alexmillos – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur