Antivirus : disponibilité imminente de Viguard 11

Cloud

Désormais en charge de l’exploitation, le distributeur Dodata veut donner une orientation plus grand public à l’application de sécurité.

Le récent dépôt de bilan de Tegam International le mois dernier (voir édition du 20 mai 2005) ne compromet pas la poursuite des développements de Viguard. Développée par la société SoftED, qui concédait une licence d’exploitation à Tegam, l’application de sécurité antivirale passe intégralement dans les mains de son distributeur Dodata. Et celui-ci compte bien élargir la cible des clients à travers une nouvelle orientation commerciale.

“Nous voulons donner une orientation plus grand public à Viguard”, annonce Samuel Arama, directeur général de Dodata, “à mon sens, le produit a perdu du temps dans sa distribution.” Plutôt orienté grands comptes, Viguard a abordé le marché grand public avec la prise en charge de Dodata il y a 5 ans alors que l’application existe depuis une dizaine d’années. “Mais Viguard s’adresse plutôt à des utilisateurs avancés”, concède le responsable. Un nouveau packaging et une nouvelle documentation sont notamment prévus. Les changements se sentiront également dans la version 11 dont la disponibilité en ligne est annoncée pour la semaine prochaine sur le site du distributeur, notamment. “Les messages d’alerte ont été simplifiés afin de les rendre très simple à comprendre par le commun des utilisateurs”, estime Samuel Arama. Tant dans la version Perso que Pro et Entreprise.

Antispyware intégré

L’intégration du module antispyware SpySweeper de WebRoot (voir édition du 10 février 2005) constitue l’une des principales nouveautés de Viguard 11. Le module sera actif un an, renouvelable sur abonnement. L’application d’analyse comportementale intègre désormais une fonction d’ajout/suppression des barres d’outils et des logiciels espions, hélas réservée à Internet Explorer uniquement. Signalons également une protection contre les falsifications d’adresses web (poisonning DNS) et un module de contrôle des services en tâche de fonds avec identification des applications malveillantes.

Viguard sera commercialisé 69 euros pour la version grand public Perso et 99 euros pour la version Pro. “Mais nous souhaitons repositionner le prix à la baisse”, souligne le directeur de Dodata désormais plus libre de ses choix commerciaux. Les tarifs de la version entreprise démarrent à 318 euros pour 5 postes ou 2 640 euros pour 50 licences. Rappelons que Viguard s’appuie sur des technologies d’analyse comportementale pour protéger les PC sous Windows sans nécessiter de mise à jour des signatures de virus. Un choix technologique que les éditeurs d’antivirus “traditionnels” tendent à aborder ces dernières années.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur