AOC e1659Fwu : le moniteur nomade passe à l’USB 3.0

Mobilité
aoc-moniteur-full-usb

AOC met à jour son moniteur d’appoint e1659Fwu, qui a la particularité de fonctionner entièrement en USB, sur le principe du DisplayLink, soit l’émulation d’une carte graphique par un pilote logiciel.

Moins de câbles, de sensibles économies d’énergie, aucun surcoût lié à l’acquisition de cartes d’extension, l’instantanéité et l’universalité du “plug & play” sans installation fastidieuse de pilotes : telles sont les promesses du nouveau moniteur d’appoint d’AOC e1659Fwu.

Ce modèle succède à l’e1649Fwu lancé en septembre 2011, toujours au format 15,6 pouces et pour un prix équivalent (139 euros TTC), avec cette particularité de fonctionner entièrement en USB.

Sur le principe du DisplayLink (émulation d’une carte graphique via un pilote logiciel), plusieurs moniteurs peuvent être branchés en série aussi longtemps que suffisamment de ressources système sont disponibles.

Une même interface physique assure à la fois la transmission de données et l’alimentation électrique.

Premier public visé, les professionnels nomades en quête d’un “auxiliaire de productivité”. En d’autres termes, ceux qui ont besoin, durant leurs déplacements, de mettre en place une configuration multi-écran.

Comme sur le premier modèle, une dalle TN-TFT est de la partie, avec ses inconvénients en termes de luminosité (200 cd/m²), de contraste (650:1 en fixe) et d’angles de vision – non mentionnés sur la fiche technique, mais  il est généralement difficile de dépasser les 90 degrés.

Le véritable élément différenciateur, c’est le passage à l’USB 3.0 : avec une bande passante théorique de 5 Gb/s, le rendu gagne en qualité, avec une profondeur de24 bits (soit 16,7 millions de couleurs), contre 18 bits (262 144 couleurs) sur l’e1649Fwu.

La résolution, en revanche, plafonne à 1366 x 768 points en 60 Hz.

La puissance électrique de l’USB 3.0 (900 mA) permet de connecter en série jusqu’à 6 moniteurs, avec une consommation moyenne de 7 W pour chacun en utilisant un hub alimenté.

L’encombrement reste minimal avec un panneau de 23 mm d’épaisseur. La monture VESA 75 mm est toujours d’actualité. Quant au socle escamotable, il laisse l’écran pivoter à la verticale.

C’est le contrôleur DisplayLink qui gère la rotation des contenus affichés, mais aussi le réglage des différents paramètres d’affichage, ainsi que du rétroéclairage à 16 niveaux.

Parmi les principaux concurrents d’AOC sur le segment des moniteurs Full USB, on peut citer Lenovo, Philips et Toshiba.

aoc-moniteur-usb

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur la 3D ?

Crédit photos : AOC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur