AOL dément être intéressé par RedHat

Mobilité

Avec un peu de retard, AOL a finalement répondu aux allégations du Washington Post, niant tout intention de sa part de racheter RedHat, l’éditeur de logiciels et de services sous Linux.

Suite à l’annonce faite par le Washington Post d’un possible rachat de RedHat par AOL-Time Warner (voir édition du 21 janvier 2002), beaucoup d’encre a coulé. Mais pas de la part d’AOL ou de RedHat qui s’étaient refusé à commenter la rumeur. Si c’est toujours le cas pour ce dernier, un porte-parole du conglomérat dirigé par Steve Case, cité notamment par le quotidien Les Echos du 23 janvier, a tout de même déclaré que “AOL n’est pas en négociations avec RedHat”. La veille, nos confrères américains de Cnet annonçaient la même chose, citant des sources proches mais anonymes d’AOL. Le message a le mérite d’être clair ou au moins d’en avoir l’intention. On se rappelle en effet qu’au moment des premières rumeurs de rachat de Compaq par HP, des démentis assez formels avaient été publiés de part et d’autres. Il fallait bien protéger la valeur des actions. Cela dit, même si pour certains analystes un tel rachat de RedHat semble pertinent, il est aujourd’hui impossible d’avoir une idée claire sur la question.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur