AOL et Gateway séduits par Transmeta

Cloud
Information - news

Six mois après le lancement en fanfare de son nouveau processeur Crusoe, Transmeta annonce enfin des partenariats solides. AOL et Gateway distribueront des terminaux Internet basés sur la puce hors norme. Et la liste devrait rapidement s’allonger.

AOL et Gateway ont enfin dévoilé leurs plans respectifs concernant des terminaux Internet (Internet Appliances) s’appuyant sur les processeurs Crusoe de Transmeta (voir édition du 19 avril 2000). Cette annonce fait suite à six mois d’incertitude pendant lesquels, si les constructeurs ont beaucoup parlé de tablettes et de terminaux Internet, force est de constater qu’aucun produit n’était venu appuyer ces déclarations d’intentions. Avec l’annonce des deux géants américains, ce marché devrait enfin décoller, la réactivité de la concurrence ne faisant aucun doute.

Si aucun détail technique n’a filtré sur ces futurs appareils, on connaît déjà approximativement leur mode de commercialisation. Pour Gateway, la méthode choisie est son propre réseau de distribution par le biais de ses magasins et partenaires. Coté AOL, on s’oriente plutôt vers de la vente directe aux abonnés, peut-être même compris dans l’abonnement de base. Pour ce qui est des prix, si la barre des 500 dollars (3 500 francs HT) ne sera pas franchie, il ne faut pas s’attendre à les trouver sous les 400 dollars (un peu plus de 2 800 francs HT) pour autant. Offrir ces appareils avec des services payants ne semble plus être à l’ordre du jour, ces produits ayant un coût de fabrication assez élevé. Bien sûr, ces appareils seront basés sur des protocoles de communication sans fil, mais pour le moment la norme ne semble pas encore avoir été définie. Toujours dans le domaine des incertitudes, personne ni chez Gateway, ni chez AOL France n’a été capable de nous indiquer si ces tablettes seraient commercialisées en Europe. N’empêche. Ce mouvement pourrait bien marquer le vrai départ du marché des terminaux mobiles connectés aux réseaux.

Du coté des autres futurs compétiteurs de ce marché, la tendance est aussi au retard. S3, qui présente pourtant sur le site de Transmeta une tablette d’un rouge flamboyant du meilleur effet, ne sait même pas si cet appareil sera commercialisé. Du coté de sa maison mère, le taiwanais Via, les projets sont en développement mais ne devraient pas voir le jour avant 2001. Le but pour ce constructeur est d’arriver à une intégration maximum doublée d’une fiabilité à toute épreuve. Côté débouchés, Via est en phase de discussion avec de nombreux constructeurs mais aucun contact officiel n’a été annoncé. De toute façon, ce constructeur avoue que sa priorité reste les processeurs pour machines de bureau, présentés en février (voir édition du 23 février 2000) mais qui ne devraient arriver sur des PC qu’en fin d’année.

La grande surprise devrait venir d’Intel qui s’apprête à annoncer courant du mois de juin sa gamme de terminaux Internet. Commercialisées (ou loués) sous la marque Smart Valley, ces tablettes devraient être équipées de Linux et permettrent d’accéder simplement à certains services Internet. Pour l’occasion, Intel s’est associé au groupe français de distribution Pinaut-Printemps-La Redoute, par l’intermédiaire de sa filiale des Galeries Lafayette. Le fondeur est actuellement en phase finale de test sur ce produit et espère le rendre disponible pour l’été dans notre pays.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur