AOL et MSN pourraient prochainement fusionner

Mobilité

Microsoft et Time Warner seraient actuellement en discussion en vue du rapprochement de leurs filiales respectives.

Portails et accès Internet ne sont plus considérés comme des activités stratégiques par les grands groupes Internet. Microsoft aurait notamment cherché à vendre certaines activités de MSN à Yahoo et Time Warner pour se concentrer sur les produits et services de recherche de sa filiale, selon le New York Times. Et d’un autre côté, Time Warner souhaiterait céder sa filiale AOL, qui a encore perdu près de 3 millions d’abonnés au deuxième trimestre 2005 (voir édition du 4 août 2005) et entraîne l’action boursière du groupe dans une chute vertigineuse. Il aurait ainsi approché Yahoo, Google et MSN, selon le New York Post.

Résultat des courses : Microsoft et Time Warner étudieraient actuellement diverses possibilités de rapprochement entre leurs filiales respectives. AOL et MSN pourraient notamment fusionner pour donner naissance à une nouvelle entité détenue conjointement par les deux groupes. Dans cette éventualité, MSN étant plus modeste et moins profitable que AOL, Microsoft disposerait d’une part de capital moins importante, qu’il pourrait toutefois augmenter en ajoutant quelques millions de dollars à sa dot. Il conserverait par ailleurs la division recherche de sa filiale.

Des intérêts stratégiques

Une telle opération permettrait à Time Warner de séparer sa propre cotation boursière de celle de sa filiale Internet. Elle garantirait également l’accomplissement de la nouvelle stratégie d’AOL, qui depuis près d’un an ouvre son portail, auparavant réservé à ses abonnés, et mise sur les revenus publicitaires.

Microsoft pourrait quant à lui renforcer ses activités de fournisseur d’accès et également fournir ses outils de recherche à AOL. Pour l’heure, celui-ci loue les services de Google, qui a tiré cette année 11% de ses revenus des liens sponsorisés présentés sur les sites de son partenaire.

L’entité MSN/AOL représenterait, d’autre part, un sérieux concurrent de Yahoo et disposerait du service de messagerie instantanée le plus utilisé au monde en cas de fusion entre MSN Messenger et AIM. Aujourd’hui considéré comme stratégique, ce type d’outil de communication intéresse tous les acteurs, notamment Google (voir édition du 24 août 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur