AOL et Yahoo veulent faire payer les annonceurs pour encadrer l’e-mailing

Mobilité

Les deux groupes Internet veulent proposer aux annonceurs de toucher directement leurs abonnés tout en levant la barrière des filtres antispam.

Comment développer le business de la publicité par e-mail sans tomber dans la dérive du spam ? Aux Etats-Unis, Yahoo et AOL vont déployer prochainement un nouveau programme dans ce sens. Fort de la technologie d’un prestataire tiers GoodMail Systems, les deux groupes Internet vont proposer aux annonceurs une nouvelle offre payante d’accès à leurs clients de messagerie.

Pour une fourchette de tarifs allant de 0,25 cent à 1 cent par abonné, un annonceur pourra mettre en avant ses prestations dans des mails envoyés aux clients de Yahoo et d’AOL s’ils acceptent au préalable cette démarche commerciale.

Comment éviter les pièges antispam mis en place par les portails

Un programme qui pourrait se révéler intéressant pour des clients grands comptes comme des banques ou des groupes de grande distribution qui souhaiteraient lancer des campagnes massives d’e-mailing. En échange de cette facturation, les deux groupes Internet certifient que les annonces publicitaires par e-mail passeront outre les filtres antispam qu’ils ont mis en place chacun de leur côté.

AOL vient d’indiquer que ce programme sera mis en place dans les deux prochains mois. Mais, déjà à la fin du mois d’octobre 2005, la société GoodMail Systems avait indiqué que le service d’accès du groupe Time Warner et Yahoo avaient retenu sa solution d’envois de mails certifiés avec des annonceurs accrédités (GoodMail CertifiedEmail service).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur