AOL se prend les pieds dans l’accès illimité

Cloud

AOL déclare ne pas vouloir prolonger au-delà du 31 octobre la “formule promotionnelle exceptionnelle” à 99 francs par mois communications comprises. Pourtant, certains kits de connexion restent valables jusqu’au 31 décembre… En attendant le fournisseur d’accès cherche à rétablir des performances de connexion décentes.

Offrir un abonnement illimité communications comprises à un tarif intéressant ressemble à une arme à double tranchant. Ce que vit AOL en ce moment le démontre de manière exemplaire.

Un message diffusé sur le numéro du service clients d’AOL prévient tout de suite :“Les forfaits tout compris d’AOL ont remporté un immense succès auprès des consommateurs, c’est pourquoi nous avons enregistré une augmentation du nombre de connexions et de leur durée aux périodes de forte affluence.” Il poursuit :“Nous travaillons d’arrache-pied pour améliorer la qualité du service et mettons en oeuvre différentes mesures afin d’améliorer la qualité du service.”

Plus loin, on apprend qu’AOL renforce son réseau en déployant “60 000 modems supplémentaires, ce qui correspond à multiplier par quatre la capacité du réseau actuel”. Pourtant, Stéphane Treppoz, DG d’AOL France, avait déclaré il y a peu de temps que seuls 10 000 modems seraient ajoutés au réseau d’ici à la fin du mois d’octobre. Autant dire qu’il semble qu’AOL ait bien du mal à gérer l’augmentation du trafic. Le fournisseur d’accès prendrait aussi des mesures techniques “pour une gestion du trafic équitable” et il indique doubler les effectifs de son service clientèle. Le tout reviendrait à un investissement de près de 600 millions de francs.

Subitement, AOL se met donc à communiquer pour faire comprendre qu’il fait tout pour permettre à ses abonnés de profiter d’une connexion décente. La société reconnaît donc bien que ses utilisateurs souffrent de difficultés à se connecter. Et de revenir sur les déconnexions automatiques pour libérer les lignes (voir édition du 9 octobre 2000). Ainsi, parmi les mesures techniques destinées à améliorer la qualité de service aux périodes de forte affluence, AOL indique que “cela pourrait se traduire par la modulation de la durée des sessions à ces heures-là”. Bref, les déconnexions automatiques guettent, même si AOL estime que seuls 3 % des abonnés seront touchés…

Et le silence s’installe autour de la “formule promotionnelle exceptionnelle” à 99 francs pour l’abonnement illimité communications comprises : aucune trace sur son site, même chose au téléphone. Pourtant, des kits de connexion encore disponibles dans des magazines permettent de bénéficier de l’offre jusqu’au 31 décembre de cette année…

La question de la rentabilité se pose donc plus que jamais. L’offre est victime de son succès mais elle montre que la formule est la bonne. Selon AOL, depuis le lancement du forfait illimité, celui-ci représente 80 % des nouveaux abonnements et la moitié des personnes y ayant souscrit n’avaient jamais été abonnées à Internet.

Voici donc de bons arguments pour Stéphane Treppoz, PDG d’AOL France, qui “remet en cause la facturation à la durée des communications téléphoniques liées à Internet” et milite pour ce qu’il appelle l’IFI (interconnexion forfaitaire illimitée). Il a d’ailleurs présenté ses arguments devant l’Assemblée nationale le 10 octobre, lors du colloque “Internet pour tous”.

Une initiative qui devrait faire son chemin alors que se développe l’ADSL et que le dégroupage arrive le 1er janvier 2001. D’ici là, pas de précipitation, vous avez jusqu’au 31 décembre 2000 pour vous abonner à l’illimité à 99 francs !

Pour en savoir plus : Le communiqué d’AOL sur l’IFI


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur