AOL sur le point de sortir du giron du groupe Time Warner

CloudMarketingPublicité

Le 9 décembre, la séparation entre AOL et Time Warner sera officielle. Le groupe Internet, qui a ré-orienté ses activités vers le modèle publicitaire, devra prouver qu’il peut se développer de manière indépendante.

Comme convenu entre les parties, la séparation effective entre Time Warner et AOL surviendra le 9 décembre.

L’ex-division Internet du groupe de communication américain sera placée en cotation sur la Bourse de New York.

Comment va se passer la bascule pour les investisseurs ? “A la date du 9 décembre, les actionnaires de Time Warner enregistrés le 27 novembre recevront une action ordinaire d’AOL pour chaque lot de 11 actions de Time Warner qu’ils détiennent”, a annoncé le groupe dans un communiqué. La proportion d’actions d’AOL restantes au terme de l’opération seront vendues au flottant.

Dès la fin du mois de mai, Time Warner avait annoncé le spin-off d’AOL. Les pertes de la filiale Internet plombaient régulièrement les comptes de la maison-mère.

C’est l’échec de l’ère de convergence contenants-contenus prônée lors de la méga-fusion survenue en 2001 au summum de la bulle Internet. Les synergies ne se sont jamais concrétisées ou n’ont pas apporté les bénéfices escomptés.

Au troisième trimestre, AOL affichait des résultats peu réjouissants : recul du chiffre d’affaires de 23 % à 777 millions de dollars. Alors que le groupe voit son activité FAI déclinée aux Etats-Unis, il ne parvient pas à remonter à la surface avec son nouveau modèle économique orienté vers la publicité au regard de la conjoncture morose. Ses revenus publicitaires sont en baisse de 18 % sur le même trimestre à 415 millions de dollars.

Fin octobre, AOL avait nommé les neuf membres qui siégeront au conseil d’administration de la société après la séparation des entités. Les personnalités choisies ont “une forte expertise dans le domaine de l’internet, des médias, du marketing, du divertissement et de la finance” : Richard Dalzell, Karen Dykstra, William Hambrecht, Patricia Mitchell, Michael Powell, Fredric Reynolds, James Stengel, Jim Wiatt et Tim Armstrong, qui occupera le poste de CEO et Chairman.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur