AOL tente de ranimer Netscape

Cloud

Que les nostalgiques se rassurent, Netscape n’est pas mort. Une nouvelle
version bêta du navigateur pionnier vient de sortir.

Tombé aux oubliettes du Web en Europe (sa part de marché monde était évaluée à 0,11% par OneStat fin 2006), Netscape tente un “ultime” retour. Après un abandon des développements en 2003, suivi d’une reprise en 2004, une nouvelle version bêta du logiciel est aujourd’hui disponible en téléchargement. Sa sortie marque un retour aux origines, puisque le logiciel, qui avait un temps été renommé Netscape Browser, reprend son patronyme initial : Netscape Navigator.

Etroitement liée au site web Netscape.com, la version 9.0 offre un certain nombre d’innovations, dont de nouvelles fonctionnalités intégrées de corrections d’URL et de partages de favoris, un lecteur de fils RSS, ainsi qu’un bloc-notes permettant de sauvegarder provisoirement des liens intéressants et un système de notation des pages consultées.

Le nouveau logiciel client est multi-plateforme. Il est compatible avec les systèmes d’exploitation Windows, Mac OS X et Linux.

Firefox en arrière plan

A noter qu’AOL – propriétaire de Netscape depuis 1998 ? a choisi de développer en interne Navigator, tandis que les précédentes versions avaient été conçues en grande partie par l’éditeur canadien Mercurial Communications.

A l’instar de la précédente mouture, Navigator s’appuie sur le logiciel open source Firefox (pour mémoire, AOL a apporté son aide à la Mozilla Foundation à sa création en 2003). Le logiciel est compatible avec les différentes extensions de Firefox 2.

Les francophones intéressés devront encore attendre un peu avant de tester Navigator dans leur langue maternelle. La bêta est pour l’heure uniquement disponible en Anglais.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur