AOL veut faire simple pour produire mieux et gagner plus

MarketingPublicité

Trois grands responsables d’AOL quittent le navire. Le P-DG Tim Armstrong veut aligner l’organisation du groupe à son objectif : produire des contenus pour vivre de la publicité en ligne.

AOL a toujours du mal à trouver sa place dans l’échiquier des portails Internet en pariant sur la production et la diffusion de contenus éditoriaux thématiques susceptibles de générer des revenus publicitaires.

Ainsi, Tim Armstrong, P-DG du groupe Internet, a annoncé le départ de directeurs.

Selon AdAge, le départ le plus emblématique est celui de Jeff Levick, qui dirigeait la division “ventes mondiales” chez AOL. Il avait été débauché de Google en 2009.

Il sera remplacé par Ned Brody, qui dirigeait la division “publicité” sous la bannière Advertising.com.

Cette entité sera fondue dans une nouvelle division intégrant tous les éditeurs et les régies d’AOL.

Celle-ci intègrera AOL.com et surtout le Huffington Post, un journal en ligne symbole de la vague Web 2.0 acheté en février pour 315 millions de dollars.

Ned Brody se voit attribué le nouveau titre stratégique de “Chief Revenue Officer“.

Autres départs : Lauren Hurvitz, responsable des relations publiques, et Kathy Andreasen, responsable des ressources humaines.

Tous les titres sont mobilisés. Les rédacteurs en chef de titres comme TechCrunch ou Engadget répondront directement au P-DG Tim Armstrong.

Tous ces changements ont un seul objectif  : “simplifier l’organisation en se concentrant sur des objectifs simples, qui sont de devenir un leaders des contenus numériques et un leader de la publicité numérique.”

AOL vise clairement une part du gâteau des “40 milliards de dollars qui doivent être transférés des espaces publicitaires traditionnels [la télévision en particulier] vers la publicité en ligne.”

Et il ne veut pas se contenter d’une portion congrue. Entre désir et réalité…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur