AOL veut truster le Bureau de Windows XP

Mobilité

Ainsi que l’a révélé le Washington Post, AOL est en pleine phase de négociation avec les fabricants et vendeurs de PC. Le but : faire des Windows XP préinstallés des vecteurs privilégiés de promotion du fournisseur de services en ligne. Décidément, la puissance marketing d’AOL semble ne pas avoir de limite…

A peine la firme de Bill Gates a-t-elle annoncé, le 11 juillet dernier, qu’elle serait moins stricte dans ses obligations faites aux constructeurs et intégrateurs de PC (voir édition du 12 juillet 2001) qu’AOL se précipite sur l’aubaine. En plein coeur de son procès antitrust, Microsoft laisse maintenant le libre choix d’installer ou non Internet Explorer et autorise même l’apparition de logiciels concurrents sur le Bureau. Or, selon une note interne d’AOL datée du 12 juillet (!) et publiée par le Washington Post, le fournisseur de services en ligne aux 30 millions d’abonnés a l’intention de récompenser les constructeurs pour chaque nouvel inscrit. On parle de 35 dollars, même si ce chiffre n’a pas été confirmé par AOL. En échange, les constructeurs partenaires devront faire les modifications suivantes sur leur Windows XP préinstallé : Au premier démarrage de la machine, l’utilisateur se verra proposer une offre d’essai de trois mois gratuits de connexion à AOL.MSN ne serait plus proposé comme FAI par défaut (aux Etats-Unis, Microsoft est en effet fournisseur d’accès et compte près de 7 millions d’abonnés, Ndlr).Une icône AOL doit rester pendant sept jours sur le Bureau. Si l’utilisateur clique dessus, elle y restera jusqu’à ce qu’il l’efface. Pendant un mois, une fenêtre rappelant l’offre d’AOL viendra s’afficher cinq fois. Une autre pop-up venant également s’afficher si l’utilisateur lance une application requérant un accès au Net alors qu’il ne s’est encore inscrit à aucun FAI. L’icône AOL sera aussi présente dans le menu Démarrer. Le navigateur Netscape pourrait remplacer Internet Explorer.Real Player pourrait remplacer le Windows Media Player. Les résultats de cette nouvelle politique marketing agressive ne se sont pas fait attendre. Compaq a en effet annoncé, selon nos confrères de CNet, être favorable à l’affichage de l’icône d’AOL sur le Bureau de ses machines fonctionnant sous Windows XP. Pour le constructeur texan, il s’agit d’une vraie nouveauté : “Nous sommes à la recherche de nouvelles alternatives qui n’étaient pas disponibles il y a seulement deux, trois ou quatre semaines. Les changements prévus pour XP ouvrent les portes à la discussion.”Qui est le plus anticoncurrentiel des deux ? Des discussions qui n’ont pas manqué de tourner à l’âpre entre les deux géants. Pour Microsoft, par la voix d’un de ses porte-parole, “les agissements d’AOL sont sans précédent et vont à l’encontre du consommateur. AOL paye [les constructeurs] pour supprimer tout choix donné au consommateur et obliger les gens à utiliser le service le plus cher de toute l’industrie.” La réponse d’AOL à cette attaque vaut le détour : “Microsoft semble ne pas pouvoir supporter le fait que finalement, après dix ans de promotions ‘forcing’ poussant à l’inscription sur MSN, une autre société parvienne à forger des accords pour promouvoir son service.” Et de renchérir : “Il s’agit d’un pas décisif qui nous permet de faire des offres au marché que le monopole de Microsoft nous avait interdites jusque-là.” On croit rêver ! S’agissant d’une annonce américaine, la filiale française n’a pas été en mesure de nous préciser si de telles mesures pourraient s’appliquer en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur