AOLbox, pilier de la stratégie multiservice d’AOL

Cloud

Le modem-routeur d’AOL se distingue notamment par la présence d’une base Dect permettant de relier jusqu’à cinq combinés.

Dernier (ou presque) fournisseur d’accès (FAI) français à proposer sa passerelle domestique, AOL aura rattrapé son retard mardi prochain, le 11 octobre, avec sa nouvelle offre ADSL. En effet, AOL lance enfin son AOLbox qui permettra de naviguer, téléphoner sur Internet et, courant 2006, de recevoir des programmes de télévision et de vidéo à la demande. Contrairement à nombre d’acteurs du marché, AOL vend son boîtier : 79,90 euros (en promotion à 49,90 jusqu’au 31 décembre) pour l’AOLbox seule et 99,90 euros (79,90 en promotion) accompagnée d’un téléphone Dect. Une version en location doit apparaître ultérieurement.

Quant à la nouvelle offre, elle intègre l’accès ADSL/ADSL 2+ (jusqu’à 18 Mbit/s IP ou 20 Mbit/s ATM) et la téléphonie IP illimitée pour 29,90 euros par mois sur les zones dégroupées (comptez une quinzaine d’euros supplémentaires pour les zones non dégroupées) avec présélection obligatoire (sinon, les tarifs augmentent de 5 euros). L’abonné dispose ainsi d’une seconde ligne téléphonique avec un numéro géographique (01, 02, etc.) “plus simple à communiquer qu’un numéro en 0870”, justifie Carlo d’Asaro Biondo, le PDG d’AOL France, en référence à certaines offres concurrentes. En attendant le dégroupage total qu’AOL devrait commercialiser début 2006. Selon le dirigeant, le retard relatif d’AOL sur ce point n’est pas technique mais “de conscience”. Carlo d’Asaro Biondo veut s’assurer de pouvoir garantir une qualité de service avant de se lancer dans le dégroupage total.

AOL France est “profitable”

La qualité est d’ailleurs un des principaux points mis en avant dans la nouvelle stratégie du FAI, qui vise plus à satisfaire les clients actuels qu’à tenter d’en acquérir de nouveaux au prix fort. “Le marché français est encombré et compliqué à comprendre, et il se limite au débit et prix en termes de communication”, analyse Nathalie Albagnac, directrice générale Abonnés d’AOL France. “D’où le choix d’une autre communication. AOL est un opérateur de services de communication”. Faute de disposer de son propre réseau (AOL bénéficie du réseau dégroupé de Neuf Cegetel suite à un accord signé pour sept ans avec Cegetel), le FAI préfère aujourd’hui se concentrer sur les services et les contenus.

“AOL France est profitable depuis juillet dernier”, affirme Carlo d’Asaro Biondo. C’est sur cette base de rentabilité qu’AOL compte se développer dans les trois ans à venir. Pas tant par l’acquisition de nouveaux abonnés que par un rééquilibrage des sources de revenus. Aujourd’hui, le FAI compte 1,2 million d’abonnés en France dont 500 000 en accès ADSL. L’accès Internet représentait, en 2004, 90 % du chiffre d’affaires contre 9 % pour la publicité diffusée sur son portail et 1 % pour les services à valeur ajoutée. D’ici 2008, selon le dirigeant, le chiffre d’affaires d’AOL sera réparti de manière plus homogène : 30 % pour les accès, 35 % pour la publicité et autant à travers les services Premium.

Objectif : 60 000 AOLbox

Ces derniers passeront notamment par la téléphonie IP aujourd’hui, la télévision et téléphonie mobile demain et des services mobiles (messagerie AIM sur iMode de Bouygues Télécom et portail mobile). L’offre de contenus devrait également s’étoffer dans les mois à venir mais Carlo d’Asaro Biondo est resté vague sur le sujet. En matière de télévision, AOL devrait s’appuyer sur le bouquet de Neuf TV tandis que Time Warner (propriétaire d’AOL) pourrait fournir son catalogue de films pour l’offre de vidéo à la demande. Le succès de l’offre de présélection téléphonique (148 000 abonnés depuis mars dernier) tend à confirmer le choix stratégique d’AOL. Dans l’immédiat, le FAI espère distribuer 60 000 AOLbox avant la fin de l’année.

AOLbox : un véritable modem-routeur multiservice
Elle est là, enfin. Outre un design recherché (une base carrée personnalisable avec des “anneaux” de couleurs interchangeables commercialisés 6,90 euros pièce), l’AOLbox se distingue de ses concurrents par l’intégration d’une base Dect qui permet de relier jusqu’à cinq combinés sans fil (fournis en option à 34,90 euros l’unité). Conçue par Inventel (une filiale de Thomson), l’AOLbox est un véritable modem-routeur naturellement compatible ADSL 2+ et Wi-Fi (802.11g/b sécurisé en WEP et WPA) à condition d’y glisser une carte Wi-Fi PCMCIA (en option à 29,90 euros). Ses deux ports Ethernet permettent de connecter un décodeur vidéo en plus d’une console de jeu ou autre périphérique. Son port USB master (en plus de l’USB classique) autorise le raccordement d’une imprimante ou d’un disque dur partageable par tous les ordinateurs du foyer. Elle accepte également la connexion d’un fax. Enfin, l’AOLbox se veut simple à mettre en route et à administrer à travers une interface Web qui signale notamment (par la couleur rouge) les dysfonctionnements éventuels. Un mode “Accès distant” permet à un technicien d’AOL de configurer à distance le modem-routeur. Très pratique pour l’utilisateur perdu dans la configuration des services malgré la simplicité de l’interface.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur