AOL/Time Warner : fusion bloquée ?

Mobilité

Mercredi dernier, les Européens approuvaient la fusion entre AOL et Time Warner. Pourtant, outre-Atlantique, les autorités américaines pourraient empêcher ce rapprochement estimé à 130 milliards de dollars.

Le feuilleton AOL/Time Warner n’est pas achevé. Pourtant l’annonce de la fusion des deux géants date du début de cette année (voir édition du 10 janvier 2000). Depuis la semaine dernière, une première manche a été remportée, au prix notamment du report de la fusion Time Warner/EMI (voir édition du 6 octobre 2000). AOL et Time Warner pourront se marier aux yeux des 15 de l’Union européenne.

Seulement la partie n’est pas terminée, il reste à obtenir l’aval des autorités américaines. Or, de l’autre côté de l’Atlantique, les négociations paraissent plus difficiles à mener. Selon le Washington Post de ce week-end, qui cite les informations d’une source proche du dossier, la FTC (Federal trade commission) s’apprêterait à empêcher la fusion. Les deux parties se trouveraient en effet dans l’incapacité de produire des garanties valables prouvant qu’elles ne bloqueront pas l’accès de leurs concurrents au réseau haut débit de Time Warner. Le mois dernier, le second fournisseur d’accès américain, Earthlink, s’était plaint des conditions imposées par Time Warner pour autoriser l’emploi de son réseau câblé haut débit. La décision de la FTC devrait être connue le 27 octobre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur