Apache continue de s’améliorer

Cloud

L’organisation chargée du développement du célèbre serveur Apache vient d’annoncer une nouvelle mise à jour. La version 1.3.19 corrige nombre de bogues de la version précédente et apporte quelques nouveauté en direction, notamment, des plates-formes Windows et Netware. Une version 2 alpha est également téléchargeable pour tests.

L’Apache Software Foundation et l’Apache Server Project ont annoncé la disponibilité de la version 1.3.19 du célèbre serveur HTTP (Web) Apache. Cette version corrige les principaux bogues de la 1.3.17 (la 1.3.18 est passée à la trappe à cause d’un bogue trop important pour la distribuer). Ces corrections se concentrent essentiellement sur le renforcement de la sécurité des sites. Notamment avec l’utilisation des instructions “mod_negotiation”, “mod_dir” et “mod_autoindex” qui affichaient le contenu du répertoire au lieu d’une page HTML lorsque l’URL contenait trop de slash. Le correctif renvoie désormais le message d’erreur “403 FORBIDDEN”. Les problèmes de barres obliques avec ServerRoot sont également résolus ainsi que la fiabilité de la fonction “mod_rewrite”. Enfin, les problèmes liés au “segfault” et au “header” devraient avoir totalement disparu.

Quelques nouvelles fonctions

Du côté des nouveautés, la nouvelle version génère un rapport d’erreur dans le cas où l’argument “UserDir” est exploité à travers un chemin relatif sur les plates-formes Win32 et Netware ou lorsque le nom d’utilisateur est remplacé par “*”. Sous Windows, Apache 1.3.19 interrompt désormais le serveur avant son éventuelle suppression. Quelques fonctions nouvelles ont été rajoutées, notamment avec l’utilisation de la fonction “mod_user” pour les environnements Windows et Netware.

Cette nouvelle version 1.3.19 est, comme les précédentes, téléchargeable gratuitement, ainsi que la release 7 de la version 2 alpha. Cette future mouture d’Apache, disponible en test, devrait apporter une multitude de nouvelles fonctions comme un système avancé de gestion des threads (gestion de plusieurs tâches simultanées), le support simplifié de plusieurs protocoles autres que HTTP, une nouvelle API (Application Programming Interface) plus souple et plus fonctionnelle, le support d’IPv6 et une amélioration du support pour les plates-formes non Unix.

Un serveur robuste, puissant et multiplate-forme

Selon Netcraft, le serveur Apache est très apprécié des administrateurs Web. D’abord par son nombre d’implémentations puisque ApacheServer se retrouve sur près de 60 % des serveurs Web (soit près de 17 millions de machines), contre moins de 20 % pour Microsoft IIS et 6,23 % pour Netscape-Enterprise. La gratuité de l’applicatif ne justifie pas à elle seule un tel succès. Contrairement à nombre de produits concurrents, ApacheServer est multiplate-forme : livré en standard dans la majorité des distributions Linux, Apache existe pour Windows (32 bits), OS2, Netware, BSD, MacOS X et même BeOS. Il est également très apprécié pour sa robustesse, sa puissance et sa relative facilité de configuration.

Pour en savoir plus :Le site d’Apache (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur