Apache se met au XML

Cloud

La fondation Apache Software, qui édite le logiciel serveur Apache, vient de lancer un projet de soutien au langage de présentation de documents XML. IBM et Lotus sont déjà de la partie, et ont apporté leur appui et leur technologie au projet.

La fondation Apache Software (ASF) se lance sur le chantier du XML. Son logiciel, Apache, est la référence des serveurs HTTP. Il équipe plus de 58 % des serveurs du web. Même Microsoft l’utilise (voir cette adresse découverte par le magazine allemand C’t : http://homepages.msn.com/nix/ !)… Sa diffusion gratuite, et son extrême robustesse quand il est couplé avec son cousin le système d’exploitation Linux, en font une figure de proue du logiciel libre.

Le XML (pour eXtensible Markup Language), un langage de description de documents fondé sur des balises descriptives et définissables par l’auteur du document, sera certainement le successeur du peu précis HTML (voir notre dossier spécial XML). IBM et Sun, qui voient en Apache le meilleur moyen de tailler des croupières au serveur IIS de Microsoft, soutiennent depuis plusieurs mois les derniers développements du serveur gratuit. Le premier le livre désormais avec ses ordinateurs serveurs WebSphere, tandis que le deuxième a apporté sa technologie JavaServer Page. Pour ce projet d’adaptation d’Apache à XML, les deux grands éditeurs apporteront leur parsers, sorte de navigateur spécial XML, qui a pour tâche de vérifier la validité des balises créées. IBM, par l’intermédiaire de sa filiale Lotus, apportera aussi ses outils LotusXSL, des programmes de création de feuilles de styles pour les documents codés en XML.

D’autres éditeurs, comme DataChannel ou Bowstreet se sont aussi penchés sur le berceau du nouveau-né ; on remarquera l’absence de Microsoft, mais aussi de Netscape, tous deux éditeurs de logiciels concurrents d’Apache.

L’Apache Software Foundation est une association à but non lucratif, issue des travaux du prestigieux NCSA, de l’université de l’Illinois. Le développement du logiciel ayant eu lieu par ajout de rustines (les fameux patch), il avait été humoristiquement baptisé par ses premiers développeurs “A PATCHy server”, puis “Apache”. Comme pour tout logiciel libre, chacun peut avoir accès au code source et participer à la programmation.

Apache 1.3.9 est un graticiel, librement téléchargeable, fonctionne sous Unix, Linux et Windows NT. Il pèse 2,3 Mo.

Pour en savoir plus :

* Le site d’Apache (en anglais)

* L’observatoire ServerWatch


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur