App Ops : Google va trop loin dans la protection des données persos ? Oops…

CloudMobilitéOS mobiles
google-android-app-ops

Via Android, Google avait introduit une fonction de gestion avancée des droits d’accès à des données utilisateurs exploitées par les applications tierces. Mais elle a été retirée, au grand dam de l’EFF.

Lors d’un update Android 4.4.2 pour Nexus, Google a éjecté la fonction App Ops qui permettait de gérer de manière plus affinée les droits d’accès via les applications à des informations rattachées aux détenteurs de terminaux (comme la géolocalisation). Elle avait été introduite lors de la réactualisation Android 4.3.

Une organisation qui milite pour les libertés civiles sur le Net comme l’Electronic Frontier Foundation considérait App Ops comme une véritable avancée dans la protection des données personnelles sur les smartphones.

Selon Google, cette fonction n’aurait pas dû apparaître car elle se trouverait en l’état expérimental. Elle serait de nature à faire planter des applications. L’EFF n’est pas totalement convaincue par les justifications de Google et demande la remise en service d’App Ops.

L’exploitation illicite des données utilisateurs par des applications est une véritable plaie. Selon PCWorld.com, GoldenShores Technologies a mis un terme à un litige avec la Federal Trade Commission (défense des consommateurs) en s’engageant à se montrer plus transparent vis-à-vis des utilisateurs finaux. L’éditeur avait été pointé du doigt en raison des partages d’information sur la géolocalisation avec des réseaux publicitaires, à l’insu des mobinautes ayant téléchargé son application phare qui transforme votre smartphone en lampe de poche.

————-
Quiz : Connaissez-vous Chrome ?
————–

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: alexmillos


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur