L’App Store d’Apple a fait aussi bien qu’Hollywood en 2014

Apps mobilesMarketingMobilité
apple app store

En 2014, Apple a versé la somme record de 10 milliards de dollars aux développeurs d’applications iOS, soit un montant égal à celui du box office américain.

L’année 2015 a débuté sur les chapeaux de roue pour la place applicative App Store d’Apple.

Les utilisateurs de terminaux iOS ont dépensé la somme astronomique de 500 millions de dollars dans l’App Store en une seule semaine. Le Jour de l’An est à marquer d’une pierre blanche puisqu’il est devenu le jour le plus lucratif de l’histoire de la marketplace.

Si l’année 2015 démarre donc en trombe pour le magasin applicatif d’iOS, l’année 2014 fut aussi mémorable pour Apple.

Une année exceptionnelle qui s’est traduite par des revenus de plus de 10 milliards de dollars pour les développeurs, les recettes de l’App Store ayant, elles, augmenté de 50% sur cette année.

Pour mesurer le chemin parcouru, il faut avoir à l’esprit que, depuis les débuts de l’App Store en 2008, Apple a distribué quelques 25 milliards de dollars aux développeurs (sommes cumulées), 10 milliards représentant donc 40% de cette somme.

Rappelons qu’Apple prélève 30% du chiffre d’affaires généré par la vente d’applications, les développeurs en percevant donc 70%.

Les revenus générés par la vente des applications iOS dépassent maintenant ceux cumulés des autres contenus vendus ou loués par Apple (musique, films, programmes et séries TV), selon Asymco.

Grâce à cette irrésistible ascension, le volume d’argent versé aux développeurs d’applications iOS est équivalent au chiffre d’affaires généré par le box office du cinéma américain en 2014, selon Box Office Mojo.

Au-delà des revenus, l’économie relative aux applications se traduit par 627 000 emplois aux Etats-Unis, contre 374 000 pour l’industrie cinématographique américaine. L’industrie des applications offre de surcroît un revenu médian supérieur.

Ajoutons que le Play Store de Google n’est désormais plus dans le sillage de l’App Store puisqu’il compte 1,43 million d’applications, contre 1,21 million pour l’App Store.

Malgré cela, l’App Store reste plus attractif économiquement pour les développeurs. Un rapport de la firme d’analyse App Annie dévoilait l’an passé que l’App Store générait environ 85% de plus de chiffre d’affaires que le Google Play.

Apple accentue sans cesse ses efforts pour rendre son écosystème attractif pour les développeurs.

Lors de la conférence développeurs WWDC 2014, la firme de Cupertino a dévoilé Swift, soit le tout nouveau langage de programmation pour iOS et OS X. Ce langage conçu pour l’écosystème d’Apple est destiné à cohabiter avec l’Objective-C au sein de mêmes projets (avant peut-être de le supplanter).

De son côté, début décembre 2014, Google a publié la version stable de son environnement de développement Android Studio avec la version finale 1.0.

Crédit photo : Bloomua – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur