AppComparison : Microsoft cherche une équivalence Windows Mobile – Android

Apps mobilesMobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitation
3 1

Microsoft lance une application Android pour convaincre les mobinautes de passer sur son OS mobile : AppComparison.

Microsoft tente de démontrer aux mobinautes que le Microsoft Store est aussi fourni en applications pour Windows Mobile que Google Play Store pour Android.

Pour essayer de le prouver, la firme de Redmond compte s’appuyer sur une application pour Android : AppComparison.

Disponible gratuitement, elle invite le mobinaute à sélectionner deux catégories parmi 11 proposées (« Divertissement », « Education », « Jeux », « Santé et bien-être », « Tendance », « Actualités et météo », « Photos et vidéos », « Productivité », « Sports », « Voyages » et « Enfants et Familles »).

AppComparison_b

S’en suit un temps de traitement avant que l’application n’affiche une liste des applications censées appartenir à ces deux catégories avec une correspondance sur le Microsoft Store. Il y a les applications qui sont directement disponibles sur Windows 10 Mobile et celles pour lesquelles des alternatives sont proposées.

L’occasion de constater que de nombreuses applications phares et populaires (Spotify, Dropbox, Plex…) sont bel et bien présentes sur le Microsoft Store et qu’il existe effectivement des alternatives pour celles qui ne le sont pas : « Here Maps » en lieu et place de « Google Maps », « Mail » pour « Gmail », « Calendar » pour « Google Agenda »…

AppComparison_a

Mais, si certaines associations sont pertinentes, d’autres paraissent incongrues : « UC Browser » pour remplacer « Chrome » ou encore « CloudMuzik » similaire à « Google Play Musique ».

Enfin, un deuxième volet dans l’application affiche des suggestions d’applications populaires présentes sur le Microsoft Store (parmi les deux catégories choisies). Elles ne sont pas forcément très attrayantes car souvent peu connues et certaines d’entre elles (OneDrive par exemple) étaient déjà présentées dans l’autre volet de l’application.

Ce n’est pas la première fois que la firme de Redmond tente de convaincre les utilisateurs d’Android de rejoindre sa plate-forme mobile. Il y a deux ans, Microsoft lançait en effet l’application Android « Switch to Windows Phone ».

Cette application démontre en tout cas que Microsoft sait que, pour gagner des parts de marché, l’environnement applicatif est d’une importance cruciale.

A cet effet, Microsoft a mis sur les rails le projet Astoria qui a pour but de faire tourner des applications Android sur Windows 10 Mobile.

Objectif : inciter les développeurs à réaliser un portage rapide (c’est-à-dire avec un minimum de changement dans le code) des applications Android sur Windows 10 Mobile.

Mais, la livraison de l’outil qui permet ce portage à la volée aurait pris du retard. On évoquerait même un abandon imminent de ce « Windows bridge ».

Reste le projet Islandwood (déjà disponible) qui permet de faire la même chose avec les applications iOS. Les développeurs n’ont qu’à modifier a minima leurs applications avant de les recompiler.

Que ce soit avec AppComparison ou bien avec le projet Islandwood, Microsoft tente de combler l’abîme qui existe encore entre son OS mobile et ceux de Google ou Apple. Windows Mobile demeure sous la barre des 3% à l’échelle mondiale.

Le lancement de l’application Appcomparison intervient également alors que Microsoft vient de publier ce qui pourrait être la build RTM de Windows 10 Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur