AppGratis retiré de l’AppStore d’Apple

Régulations

Depuis deux jours, l’application AppGratis n’est plus disponible sur l’App Store, apparemment victime d’une sanction d’Apple

Le printemps démarre mal pour iMediapp et son application AppGratis. Quelques semaines après un lancement en fanfares aux Etats-Unis et une levée de fonds de 10 millions d’euros auprès de prestigieux partenaires financiers, la société semble avoir été sanctionnée par Apple. Depuis ce week-end, l’application AppGratis n’est en effet plus disponible en téléchargement sur son App Store.

Pour ses millions d’utilisateurs, AppGratis propose chaque jour une sélection d’applications dont la plupart sont ponctuellement gratuites. Bien que la promotion soit payante et que la gratuité représente un manque à gagner, l’éditeur s’y retrouve puisque son application est immédiatement propulsée en tête des App Stores, générant de véritables téléchargements.

Bien qu’iMediapp n’ait pas encore communiqué sur la disparition de son application de l’App Store, tous les regards se tournent bien évidemment vers Apple. Depuis deux ans, la firme de Cupertino sanctionne en effet les applications qui perturbent les classements de son App Store; faisant évoluer ses CGV en interdisant clairement les applications faisant la promotion d’autres applications payantes…

Apps that display Apps other than your own for purchase or promotion in a manner similar to or confusing with the App Store will be rejected.  indique Apple

Ainsi, au printemps 2011, Apple n’avait pas hésité à sanctionner GetSet Games, dont l’application MegaJump générait de faux téléchargements, tout en menaçant TapJoy, G6 Pay ou encore Adknowledge, de sanctions similaires. Plus récemment, c’est AppShopper qui avait été sanctionné, pour des faits similaires.

Si cette sanction se confirme, AppGratis et ses nombreux clones devront donc faire évoluer un modèle afin de le rendre moins dépendant d’Apple. Reste à savoir si l’avenir passe par un rapprochement avec Google, une société également connue pour lutter contre la sur-optimisation sur son moteur, au travers de son dernier algorithme : Panda.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur