Apple : éditeur ou constructeur ?

Cloud

Comment définir Apple ? Constructeur, éditeur ou les deux à la fois ? Homme discret, Avie Tevenian a répondu à quelques questions lors de MacWorld de New York et a apporté quelques précisions intéressantes.

Le responsable des technologies système d’Apple a donné plusieurs interviews lors de la MacWorld Expo de New York. Il fut un des premiers compagnons de route de Steve Jobs dans NeXT et c’est notamment à lui que l’on doit le micro-noyau Mach. Le même qui anime aujourd’hui Mac OS X. Il a bien entendu fait la promotion de Mac OS X 10.1 qu’il présente comme particulièrement performant. Selon lui, Apple serait plus un éditeur de logiciels qu’un constructeur. Avie pense que le logiciel prendra de plus en plus d’importance au sein de la société. Les travaux (et budgets) de Recherche & Développement sur les logiciels devrait croître dans les prochains mois.

Il est également revenu, sur le fameux mythe du MHz, qu’Apple combat avec la dernière énergie, jusqu’à même y consacrer une page entière sur son site, avec rappel en page d’accueil. Selon Avie Tevanian, la grande majorité des utilisateurs ne sait pas de quoi il s’agit. Le MHz est un argument de vente auprès du grand public. Pour les professionnel, c’est différent. Ceux-ci comprennent la nécessité de travailler avec des outils logiciels et matériels parfaitement intégrés, autrement sur le modèle exact de ce que fait Apple. Il pense que Mac OS X et son aspect Unix possèdent une attractivité très forte auprès des professionnels.

Sans surprise, les arguments de Tevanian rejoignent ceux développés par Steve Jobs lors de son discours d’ouverture de l’expo (voir édition du 18 juillet 2001). Discours pendant lequel le patron de la Pomme avait surtout mis en avant le logiciel et non le matériel. Aujourd’hui, le logiciel est aussi important que le matériel. Voire plus, car tant que Mac OS X n’a pas un catalogue de logiciels plus étoffés, il risque de faire un flop. Apple l’a bien compris. Le forcing actuel auprès des éditeurs est de rendre disponible sous Mac OS X les logiciels incontournables, tels que Microsoft Office et les applications d’Adobe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur