Apple ancre son nouvel iPad dans l’ère du post-PC

MobilitéTablettes
le nouvel iPad Apple © Gdgt.com

A l’appui d’un écran Retina Display, d’un processeur A5x dual core, d’une interface 4G/LTE et d’une offre logicielle aux petits oignons, Apple prône une rupture technologique avec son nouvel iPad.

Innommable, ce nouvel iPad. Et pour cause, Apple n’a pas jugé nécessaire de le gratifier d’une quelconque appellation distinctive. Comme pour mieux imposer l’avènement d’une rupture technologique, entre écran rétinien, processeur A5X et connectivité 4G/LTE.

Entériner l’hégémonie de la gamme sur le marché des tablettes ne relève guère que d’une formalité. Lui conférer un nouvel élan reste une tout autre paire de manches.

Tim Cook se veut pourtant l’ambassadeur d’une telle mission, relevée à l’appui d’une déportation des usages traditionnels à destination des plates-formes tactiles, pour entrer de plain-pied dans une ère qu’il qualifie de “post-PC”.

Et l’intéressé, non sans susurrer un éloquent “que serait la vie sans iPad ?“, de rappeler à cet égard qu’Apple a écoulé 15,4 millions d’ardoises numériques au cours du dernier trimestre 2011. A titre comparatif, HP a vendu 15,1 millions d’ordinateurs.

Le revirement stratégique qu’imposent de telles prétentions implique non seulement une mise à jour matérielle, mais aussi une consolidation de l’offre de contenus, dont bénéficiera notamment l’Apple TV, avec en point d’orgue des films et séries en haute définition.

Si la conférence de ce 7 mars a manqué de saveur à ce propos, le chapitre du hardware aura retenu l’attention d’observateurs d’autant plus satisfaits qu’ils avaient vu juste au gré de leurs anticipations.

Des nombreux éléments qui ont fait l’objet de rumeurs à foison, la plupart seront de la partie dans le dénommé “nouvel iPad”, paré pour investir les rayons français, allemands, suisses et britanniques le 16 mars prochain.

En tête de liste, le panneau tactile IPS Retina Display fait figure de chef d’orchestre, fort d’une résolution de 2048 x 1536 points, soit 3,1 millions de pixels (1 million de plus que la HDTV), pour une densité de 264ppi et un taux de saturation des couleurs relevé de 44%.

Au coeur du système, un processeur A5x dit quatre fois plus rapide que le Tegra 3 de Nvidia, nouvelle plate-forme de référence pour les terminaux Android.

A un CPU dual core s’adjoignent quatre coeurs graphiques qui confortent Apple dans son entreprise de séduction du consommateur à l’appui d’une expérience multimédia en haute définition.

Troisième maillon de cette chaîne, un capteur photographique dorsal à 5 mégapixels, muni d’une optique à 5 éléments et habilité à la capture de vidéos en 1080p.

La “marque à la pomme” lui a accordé ses faveurs jusqu’à y coupler une technologie de stabilisation, des algorithmes de réduction du bruit électronique, une mise au point automatique et la détection des visages.

Reste à convaincre le quidam de faire fi du ridicule pour appréhender l’utilité d’une tablette reconvertie en appareil photo numérique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur