Apple, Android, Google…Steve Ballmer évoquent les sujets qui fâchent

CloudMacMobilitéOS mobilesPoste de travailSmartphonesTablettes

D8 Conference : Steve Ballmer et Ray Ozzie, respectivement P-DG et Chief Software Architect chez Microsoft, ont commenté leur actualité IT face à leurs concurrents : cloud, tablettes, smartphones, moteur…

(photo d’archive) Le duo du top management de Microsoft – Steve Ballmer (P-DG) et Ray Ozzie (Chief Software Architect) – a répondu à l’appel de la D8 Conference du Wall Street Journal.

Ils ont effectué à tour à 360° de l’actualité IT : cloud, mobilité, moteur, concurrence…

Une période exaltante selon l’éditeur de Windows. “Je ne me rappelle pas de période aussi excitante que celle actuellement avec tant de transitions à gérer parallèlement”, commente Ray Ozzie en référence au cloud, à la dimension multi-supports connectés à Internet (PC, smartphone, tablette…). “Nous sommes à un tournant dans le monde des entreprises sur la manière d’organiser l’IT.”

Steve Ballmer prend le relais en assurant que le “cloud n’a rien de mauvais pour nous dans cette tendance. C’est tout bon. Mais il s’agit d’une période de transition et donc un contexte de secousses [tumult]. Nous devons être plus habile et plus vigilant.”

Le P-DG de Microsoft rappelle que le champs de la concurrence est large : Google, Apple, Oracle, VMware et “les choses qui viennent de l’open source – Linux, etc.”

Dans l’effervescence des initiatives liées aux tablettes, Ray Ozzie considère que le succès sera au rendez-vous sous différentes formes : pad, tablette, écran sous forme d’appliance.

“L’iPad a profité de l’effet du premier arrivé sur le marché [“iPad’s got a surge of momentum”, dans la version originale, ndlr]. “La course est lancée.”

Steve Ballmer expose sa propre analyse : le Mac d’Apple “a rencontré des difficultés au cours de son dernier trimestre”, malgré la stabilité de sa part de marché.

“Cela pourrait suggérer que le début de l’iPad est un signal que le Mac est en train de s’essouffler. Ce n’est pas le cas des logiciels Microsoft qui fonctionnent sous les PC.”

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur