Apple aurait des parts d’une société ‘offshore’

Mobilité

Et si la Pomme avait investit dans une société off-shore, permettant de procéder à des opérations de commerce électronique en dehors de toute loi ? C’est en tout cas ce qu’affirme le site HolyMac.

Sealand est un pays indépendant autoproclamé, qui a plus l’air d’une carcasse abandonnée en pleine mer vu qu’il est essentiellement formé de quelques milliers de mètres carrés de tôle ondulée, au large des côtes anglaises.

HavenCo est une société sise à Sealand et dédiée à l’hébergement de données sécurisées off-shore (autrement dit, en dehors du droit britannique). L’entreprise offre la possibilité à ses clients, sociétés et peut-être particuliers, de réaliser des transactions sécurisées au nez et à la barbe de la réglementation britannique. Aucune loi n’est en effet applicable sur le petit bout de terre revendiqué.

Selon le site HolyMac, qui disposerait de sources au sein d’Apple et de Sealand (!), la firme de Cupertino aurait investi 800 000 dollars dans la société off-shore. Elle disposerait même d’un bon pourcentage des parts. L’investissement ne serait pas uniquement composé d’espèces sonnantes. D’autres échanges auraient été réalisés (actions, soft, matériel ? Aucune information n’a filtré).

On se souvient que la prise de parts d’Apple dans Akamai avait débuté par une rumeur comme celle-ci et s’est poursuivie par une entrée de la société sur le marché américain des nouvelles technologies permettant à Apple de multiplier sa mise par plus de 40 ! Mais de là à ce qu’Apple mise sur une société assise sur des bouts de ferraille rouillés par les embruns et habitée par des poissons ! Avril tomberait-il en juillet cette année ?

Pour en savoir plus ou moins(!) :

Le site en construction d’Havenco (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur