Apple bride-t-elle les performances de Jaguar sur les G3 ?

Cloud

De la prochaine impossibilité de faire démarrer les Mac sur le système dit “Classic” naît une rumeur incroyable : Apple pourrait avoir bridé les performances de Mac OS X sur certaines de ses machines. Pire : de prochaines versions du système d’exploitation ne tourneraient pas sur les G3 ! Info ou intox ?

C’est à partir de janvier prochain qu’Apple interdira à ses Mac le démarrage sous l’environnement “Classic”. Entendez par là qu’il ne sera plus possible de faire fonctionner un Mac avec l’ancien système d’exploitation, dont l’ultime version aura été Mac OS 9.2, autrement qu’en passant par le Classic intégré à Mac OS X. Apple n’a toutefois pas précisé si elle avait décidé d’une phase de transition, calée sur le remplacement progressif de la gamme. L’introduction d’un nouveau processeur pourrait d’ailleurs faire office de justification à cette modification et la décision – on le devine aisément – cache une stratégie à double détente : d’une part augmenter artificiellement le volume des ventes sur le premier trimestre 2003, les clients qui souhaitent continuer à booter sous OS 9 ne manquant pas de se procurer les dernières machines en mesure de le faire, d’autre part accélérer l’adoption du nouveau système et les développements sous X chez les éditeurs. Bizarrement, cette décision a également généré deux rumeurs qui se recoupent : la première, révélée par MacOSRumors et qui se propage sur certains campus américains, voire dans quelques grandes entreprises, suppose qu’une prochaine version de Mac OS X (la version 10.3) ne serait plus compatible avec les G3. Quid des iBook et du dernier iMac à écran cathodique (toujours à base de G3) ? La rumeur ne le dit pas… Une telle décision, si elle s’avérait, signifierait surtout qu’Apple n’entend plus utiliser des processeurs dénués d’Altivec et incapables de supporter Quartz Extreme (voir édition du 18 juillet 2002), les deux technologies qui modifient sensiblement la perception de l’utilisation de son système d’exploitation.

L’autre rumeur, elle, court le Web : Apple, désireuse d’étoffer ses ventes de Mac, aurait pris la décision de ne plus réaliser d’améliorations de Mac OS X susceptibles d’optimiser son fonctionnement sur les anciens modèles. Cette rumeur-là n’est pas neuve, elle date des débuts de Mac OS X. Pourtant, Apple a amélioré l’OS dans ce sens, version après version, et nombre d’utilitaires permettent déjà de le faire tourner sur des machines réputées non supportées par le constructeur (voir édition du 5 juillet 2001). Pire encore : Apple intégrerait des technologies suffisamment gourmandes en ressources pour pousser ses utilisateurs à changer de Mac. De là à soupçonner une conspiration, il y a un pas que nous ne saurions franchir ! Cette hypothèse ne tient pas la route et, comme le souligne Macnightowl, la marge brute tirée par Apple sur la vente de ses logiciels s’avère largement supérieure à celle générée par la vente de son matériel. De plus, l’adoption généralisée de Jaguar, y compris par les anciens Mac, se révèle un excellent moyen de lier la firme à ses partenaires, ces derniers profitant pleinement de la manne que la mise à jour dégage. Refonte et commercialisation des nouveaux logiciels, adoption de nouveaux matériels, vente de cartes Firewire, USB, Bluetooth…, le marché du Mac, rappelons-le, ne se limite pas à Apple. Les éditeurs comme les fabricants profitent de l’aubaine pour introduire leurs produits, ceux-là même qui permettent à un G3 de profiter des dernières innovations. Les uns comme les autres verraient d’un très mauvais oeil qu’Apple les prive du parc installé. Alors, rumeurs infondées ? Oui, il y a fort à parier !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur