Apple carbure à l’innovation et au business

Mobilité

Depuis le début de l’année, la firme de Steve Jobs multiplie les annonces produits détonants. Les résultats financiers suivent?

Pour parler de ses résultats financiers, Apple ne manque pas de superlatif. Après avoir réalisé un premier trimestre “historique” (voir édition du 19 janvier 2006), la firme de Steve Jobs vient de réaliser un deuxième trimestre sans précédent. C’est réjouissant pour l’année du trentième anniversaire d’Apple (voir enquête de SVM Mac).

Le 19 avril, ses résultats trimestriels pour la période janvier-mars 2006 ont été communiqués. Avec un chiffre d’affaires de 4,3 milliards de dollars (en hausse de 34% par rapport à la même période l’année dernière) et un résultat net de 410 millions de dollars (+41%), la firme informatique pionnière affiche une santé insolente. Globalement, sur l’ensemble du premier semestre de son exercice en cours, Apple a réalisé un chiffre d’affaires de 10 milliards de dollars et d’un milliard de résultat net.

La musique numérique, une diversification réussie

Merci qui ? Naturellement, les ventes des Macintosh ne sont pas à négliger (1,1 million) mais c’est surtout grâce à l’envolée des iPod que l’embellie d’Apple s’explique. La firme a vendu au cours des trois derniers mois 8,5 millions de baladeurs numériques audio et vidéo (en hausse de 61% par rapport à la même période en 2005).

La musique est devenu une solide activité ancrée au sein d’Apple. Fin février, celle-ci a annoncé avoir dépassé le milliard de téléchargements sur iTunes Music Store depuis sa création en 2003 (voir édition du 24 février 2006).

Toujours en cette fin de premier semestre pour l’exercice 2005-2006 d’Apple, Steve Jobs a prouvé qu’il devenait incontournable dans le monde des divertissements numériques, fort de l’intégration de Pixar dans le groupe Disney (voir édition du 25 janvier 2006).

Un nouveau campus

Depuis le début de l’année, Apple multiplie les “coups médiatiques” avec de nouveaux produits quasi révolutionnaires aux yeux des utilisateurs de Macintosh. Tout d’abord, l’annonce du couple Mac-Intel (voir enquête SVM Mac) puis l’arrivée du logiciel Boot Camp permettant de marier les environnements Mac OS et Windows (voir édition du 5 avril 2006). Preuve qu’il est toujours possible de sortir de carcans technologiques?Reste à savoir si Apple montrera une telle ouverture d’esprit avec les débats liés à l’interopérabilité dans le cadre de l’examen du projet de loi DADVSI en France. Ce n’est pas gagné d’avance (voir édition du 22 mars 2006).

Toujours à l’occasion de la présentation des résultats financiers, Steve Jobs a annoncé son intention de construire un deuxième campus près de son siège social à Cupertino dans la Silicon Valley afin de repondre à ses besoins d’extension de business. Ce nouveau “playground” d’Apple devrait pouvoir accueillir entre 3 000 et 5 000 salariés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur