Apple aurait congédié le responsable de Maps

Régulations
Apple Maps iOS iPhone 5 licenciement

Apple aurait congédié Richard Williamson, responsable du développement de Maps, cet outil de cartographie dont les nombreux ratés ont émaillé le lancement commercial de l’iPhone 5.

Le fiasco Maps ne serait finalement pas resté sans conséquence sur l’organisation de la maison Apple.

La firme de Cupertino aurait pris des mesures et congédié le responsable du développement de cet outil de cartographie qui a marqué la sortie commerciale de l’iPhone 5 par ses nombreux ratés.

Bloomberg s’est laissé dire que le dénommé Richard Williamson, à la tête des équipes d’ingénieurs impliquées dans le projet, s’est vu signifier sa mise à pied par la voix d’Eddy Cue, récemment nommé directeur de la division Maps.

Williamson était déjà dit sur la sellette après une revue d’effectifs pratiquée au mois dernier, et suivie d’une restructuration en interne, manoeuvre qui avait notamment coûté sa place à Scott Forstall, l’un des pères d’iOS.

Ce départ intervient alors qu’Apple assure travailler d’arrache-pied, en collaboration avec TomTom – dont il utilise les cartes – pour rectifier le tir. Mais le chemin est long.

Fin septembre, entre désillusion et fous rires, en un week-end, la Toile tout entière s’est éprise du phénomène Maps, pourtant présenté comme un pilier d’iOS 6, emblématique de la qualité Apple.

Les utilisateurs de la première heure ont relevé d’innombrables incohérences : monuments rabougris ou aplatis à même le sol, routes et bâtiments déformés, zones urbaines référencées comme des espaces verts, etc.

C’est sans compter les couleurs parasites, le rendu grossier des massifs montagneux, les points d’intérêt (POI) mal référencés, des villes entières rayées de la carte ou encore des portions de terrain fantaisistes générées sait-on comment.

Ces contrariétés n’ont pas semblé, tout du moins dans les chiffres, contrarier le succès d’iOS 6. Reste qu’Apple en dresse un constat amer.

Petit événement, le P-DG Tim Cook, face au mécontentement, a présenté aux clients d’abondantes excuses.

Il aurait décidé de recruter des ingénieurs pour substituer à la logique algorithmique un contrôle humain, paramètre qui a vraisemblablement fait défaut lors du développement.
___________
A voir aussi
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les smartphones qui concurrencent l’iPhone ?

Crédit photo : Lasse Kristensen – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur