Apple considère Siri comme un pilier de son écosystème

CloudCRME-commerceMarketing
apple-siri-wwdc-2017

WWDC 2017 : L’assistant personnel Siri d’Apple se perfectionne et continue de se propager dans la gamme de produits et services de “la Marque à la Pomme”.

iPhone, iPad, iOS, macOS, tvOS, watchOS…Apple a la volonté d’intégrer Siri partout que ce soit en surcouche hardware ou software pour son propre compte ou d’apps tierces.

L’exploitation de l’assistant personnel numérique à commande vocale d’Apple – dévoilé en octobre 2011 lors du lancement de l’iPhone 4S – a conquis l’écosystème des produits et services de la “Marque à la Pomme”.

L’agent conversationnel, qui a permis à Apple de basculer dans l’ère de l’intelligence artificielle, fait partie du quotidien de nombreux utilisateurs de terminaux iOS (iPhone, iPad) : mettre une alarme, définir une destination, réserver une course, prévoir une réunion…Les commandes sont légion.

Et, à chaque session WWDC (le rendez-vous des développeurs de l’écosystème Apple), le potentiel de Siri s’élargit.

L’édition 2017 n’échappe pas à la règle avec un nouveau produit qui va d’emblée intégrer Siri : “l’enceinte intelligente domestique” HomePod qui va arriver sur le marché pour Noël. 

Siri est d’emblée incontournable sur ce nouvel accessoire connecté pour foyer numérique. L’assistant numérique a été amélioré pour faciliter les commandes relatives à la musique (via la plateforme de streaming Apple Music). Il servira aussi à des besoins de domotique.

Mais force est de reconnaître que des concurrents comme Amazon (avec le duo Alexa-Echo) ou Google (Google Assistant – Google Home) ont avancé plus vite qu’Apple sur ce segment des “enceintes intelligentes”.

Parallèlement, Siri “en solo” va continuer à s’étoffer* avec des nouvelles capacités de traductions (notamment en français), bénéficiera de nouvelles voix naturelles (masculine et féminine) et d’une interface visuelle rafraîchie.

Des nouveautés qui émergeront avec la mise à disposition d’iOS 11 qui devrait être livré dans le courant de l’automne.

En lien avec la gamme de produits de la “Marque à la Pomme”, l’intégration de l’assistant personnel numérique est approfondie.

Dans la nouvelle version watchOS (système d’exploitation de l’Apple Watch), Siri disposera d’un cadran spécial avec des services et des contenus réactualisés par machine learning.

Lors de l’édition 2016 de la WWDC, Apple avait introduit le SDK SiriKit afin que les développeurs exploitent Siri dans leurs propres apps.

L’exploration pour approfondir les synergies vont se poursuivre, en l’étendant aux apps bancaires et à celles de type aide-mémoire.

Toujours dans une volonté de pousser les limites du prédictif avec l’intelligence artificielle, Apple va se montrer de plus en plus pro-actif pour pousser du contenu ou des services en fonction des usages des détenteurs d’iPhone ou d’iPad dans un souci de fournir un soutien de plus en plus personnalisé.

Selon un article de juin 2016 de Business Insider, Siri fait l’objet d’une adoption massive : une étude de Creative Strategies montrait à l’époque que 70% des détenteurs d’iPhone avaient recours “parfois ou rarement” à l’assistant numérique et que 2% du panel ne l’avait jamais activé.

L’usage est particulièrement apprécié lors des déplacements automobiles (le conducteur peut interagir par la voix sans lâcher le volant).

On trouve des tendances proches du côté d’Android avec le “OK Google” : 62% déclarent l’employer occasionnellement (contre 4% d’abstention totale).

* Actuellement, dans les Réglages des terminaux iOS, il est possible d’attribuer à Siri une voix masculine ou féminine, et même changer la langue utilisée pour vos échanges.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur