Apple devance Microsoft avec iSync

Mobilité

En ce début d’année, Apple propose en téléchargement l’iApp dont elle a fourni une préversion depuis septembre : iSync. Initialement attendue après la Macworld, elle coupe l’herbe sous le pied de Microsoft qui proposera une fonction similaire dans son prochain pack multimédia pour Windows XP. S’agit-il d’un signe avant-coureur d’une année 2003 marquée par les fonctions nomades et le décollage de Bluetooth ? Eléments de réponse…

C’est jeudi 2 janvier 2003 que la version commerciale d’iSync a été rendue disponible en téléchargement. iSync, c’est cette iApplication (ou iApp) d’Apple, fournie en version bêta depuis septembre (voir édition du 10 septembre 2002) et capable de synchroniser les données contenues dans les Mac avec celles emportées par des périphériques nomades. L’application permet également de synchroniser des données se trouvant sur deux Mac distants, au travers du service Internet ?Mac d’Apple (voir édition du 9 octobre 2002). Pour parvenir à ce résultat, le constructeur avait réalisé un partenariat avec Sony Ericsson permettant à iSync d’être compatible avec une demi-douzaine de téléphones portables, dont le T68i et quelques autres Ericsson, mais aussi avec quelques assistants personnels comme le Tungsten, le Zire ou les M-series de Palm, le Treo ou le Visor de Handspring et le Clie de Sony. L’iPod fait également partie des périphériques nomades synchronisables. La version 1.0 d’iSync, téléchargeable gratuitement sur le site d’Apple, pèse la bagatelle de 5 Mo et nécessite la version 10.2 de Mac OS X. Elle arrive plus tôt que prévu, les responsables d’Apple ayant précédemment indiqué qu’elle ne serait disponible qu’après la MacWorld Expo qui débutera dans quelques jours.

L’apparition prématurée d’iSync n’est apparemment pas le fait du hasard. L’année 2003 semble, en effet, devoir être marquée par la montée en puissance de Bluetooth, appelé à servir de support de communication aux objets de la vie numérique chers à Steve Jobs (voir édition du 21 mars 2002). “Le véritable enjeu d’Apple est désormais à portée de main : l’intégration des technologies avec et sans fil, et l’élimination graduelle des connections filaires”, a indiqué Keith Waryas, un analyste de la société de conseil IDC, au site NewsFactor. Et si 2001 et 2002 ont bien été marquées par l’engouement pour les ordinateurs portables, 2003 semble devoir être placé sous le signe des périphériques nomades équipés de Bluetooth. iSync jouera un rôle déterminant dans ce nouveau paysage, cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Reste à savoir si les Mac intégreront Bluetooth dès ce début janvier (voir édition du 24 décembre 2002).

Avantage Apple

L’avance prise par iSync n’est cependant pas qu’une affaire d’opportunité calendaire : le logiciel d’Apple est introduit quelques jours avant la sortie du pack Plus Digital Media Edition pour Windows XP qui, lui aussi, devrait intégrer une fonction de synchronisation. En précurseur dans le domaine de la consolidation de données vers les périphériques portables (voir édition du 18 juillet 2002), “il semble assez clair qu’Apple a eu vent du produit de Microsoft et qu’elle n’a pas souhaité perdre l’avantage”, a souligné un analyste de la société de conseil NPDTechworld à nos confrères de Cnet. Phil Schiller, responsable du marketing mondial d’Apple, avait d’ailleurs précisé, le mois dernier, l’importance que prenait la synchronisation des téléphones cellulaires et d’autres périphériques numériques : “Que se passe-t-il quand vous perdez votre mobile ? Vous perdez votre vie. Aujourd’hui, inutile de prendre ce risque, il suffit de synchroniser téléphone et ordinateur.” Alors, iSync, cheville ouvrière de l’année 2003 d’Apple ? Parions-le…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur