Apple en passe de rendre l’iPod compatible PC

Mobilité

L’analyste Charles Wolf, de Needham & Co, affirme qu’Apple lancera une version pour PC de son baladeur numérique, l’iPod. De quoi s’emparer de 10 % du marché de la musique numérique à emporter ? Une bonne façon, en tout cas, de mettre un pied sur X86 et d’aguicher ses utilisateurs ?

Faut-il ou ne faut-il pas que l’iPod soit utilisable sur PC ? Pour le petit éditeur MediaFour, la question ne se pose plus : son logiciel XPlay disponible en version bêta ces dernières semaines et dans une version de démonstration presque tout de suite après le lancement de l’iPod (voir édition du 19 novembre 2001), devait être en ligne dans sa version commercialisée lundi 24 juin 2002 au prix de 30 dollars (33,6 euros). “Dès que l’iPod a été présenté, des développeurs tiers s’essayaient déjà à son portage dans l’environnement Windows. C’est bon dans ce sens que cela augmente les ventes auprès des utilisateurs de PC”, a déclaré Tim Deal, analyste au sein de Technologie Business Research, à nos confrères de Cnet.

Oui mais voilà : l’iPod fait partie de la stratégie d’Apple pour attirer les utilisateurs de PC au Mac, et non l’inverse (voir édition du 22 mai 2002). Reste qu’un autre analyste, Charles Wolf de Needham & Co, réputé pour ses pronostics éclairés sur le marché de la Pomme, assure que MediaFour ne sera pas seul longtemps : “nous avons eu confirmation cette semaine qu’Apple introduira également un produit qui lancera l’iPod sur le marché des PC cet été, et probablement dès le 17 juillet à l’occasion de MacWorld New York. Nous n’avons aucun détail sur le produit. Mais compte tenu de l’attention d’Apple sur le design et la facilité d’utilisation, nous pensons qu’il s’agira d’un produit phare, qui fonctionnera dès qu’il est branché sur le port FireWire”.

Doublon avec XPlay ?

Pourquoi faire doublon avec XPlay ? Difficile de parier sur les hypothétiques raisons d’Apple qui n’a pas fait d’annonce sur un éventuel lancement d’une version pour PC. Mais les raisons les plus évidentes sautent aux yeux. La première : la firme disposerait d’une solution matérielle et logicielle typique de ce qu’elle propose sur Mac. Une vitrine technologique sur PC ! De quoi faire prendre goût à l’interface et à la facilité d’utilisation Apple, et attirer à elle de nouveaux utilisateurs qui constateront la compatibilité de l’iPod. Astucieux, mais ce n’est sans doute pas la seule raison : pour Charles Wolf, l’iPod est en mesure de s’adjuger près de 10 % du marché des lecteurs numériques (voir édition du 22 janvier 2002). Des revenus supplémentaires en perspective, donc. Ça tombe bien, Apple en aurait besoin.

Première incursion dans le monde PC

Et si l’une des raisons était plus triviale ? S’il s’agissait aussi de faire adopter le port FireWire sur une bonne partie des PC ? Le jeu en vaut la chandelle : si l’iPod s’avère un hit, ainsi que le pronostique l’analyste, FireWire se taille la part du lion. Les constructeurs de PC ne pourront pas négliger le taux de croissance des ventes du lecteur numérique et s’évertueront à rendre leurs machines compatibles. Ça tombe bien : FireWire ne nécessite plus de paiement d’une licence ! L’iPod servirait alors de fer de lance à Apple dans sa croisade contre l’USB 2.0. “FireWire ne fournit pas seulement le bénéfice de transferts rapides. Vous pouvez brancher votre iPod à votre Macintosh et pas seulement transférer, mais charger (l’engin) dans le même temps. Vous avez un câble qui fait tout en même temps, ce qui le rend plus simple et plus élégant pour nos clients”, assure Stan Ng, le responsable produit de l’iPod. Enfin, et non des moindres, les lecteurs musicaux numériques sur PC commencent à rattraper le lecteur d’Apple. Positionner le petit lecteur en concurrent direct du Toshiba MEG50JS (voir édition du 20 juin 2002) avant qu’il ne soit commercialisé aux Etats-Unis ou en Europe, c’est lui rendre la vie dure d’emblée ! Alors l’iPod comme stratégie d’envahissement du marché des PC ? Et pourquoi pas ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur