Apple entretient le secret autour du prochain PowerBook

Mobilité

Le portable professionnel d’Apple commence à se faire vieux, surtout en comparaison des produits Centrino d’Intel. En l’absence d’informations sur le prochain PowerBook, les spéculations ne manquent pas.

Apple va-t-elle sortir un nouveau PowerBook aujourd’hui ou la firme attendra-t-elle encore quelques semaines avant de le dévoiler ? La question hante les sites de rumeurs, les forums d’aficionados du Mac et les discussions de comptoir ! Le cycle de renouvellement de la gamme arrive à son terme : pour les sites de rumeurs O’Grady’s PowerPage et Croquer dans la Pomme, le PowerBook doit ainsi être renouvelé aujourd’hui. De son côté, le site Macosxrumor prédit une présentation lors de la WWDC, la conférence mondiale des développeurs. Les seules caractéristiques avancées par les bruits de couloir sont de nouvelles puces vidéo équipées de 128 Mo de VRAM, de disques plus rapides et de plus grande capacité, ainsi que de processeurs plus véloces. Le site O’Grady indique également qu’aucun portable biprocesseur n’est prévu. Apple semble partie pour ne réaliser que de simples mises à jour de ses lignes de produits dans les semaines qui viennent, le lancement de nouveautés importantes ne devant pas intervenir avant l’été. Mais la concurrence d’Intel avec son architecture Centrino milite toutefois pour l’introduction d’un processeur performant dans les PowerBook. Si le G5 n’est pour l’instant pas en mesure d’entrer dans le portable, il ne reste donc à Apple qu’une solution : se rabattre sur Motorola, son fournisseur habituel.

Un bien mystérieux G4

Or Motorola développe depuis 2002-2003 un G4 à deux cores PowerPC dotés d’Altivec, baptisé G4+. La firme avait prévu alors de graver ce processeur à 0,9 micron et de le doter de son propre contrôleur de mémoire, capable de gérer de la mémoire DDR et DDR2. Motorola prépare l’adaptation de ses lignes de fabrication à sa technologie de gravure HiP8 SOI depuis l’année 2001 et prévoyait d’atteindre les niveaux de production en volume début 2004. Le G4+ – s’il existe – doit également s’interconnecter au reste du système à 500 MHz, en utilisant la technologie Rapid IO de la firme, mais pourra également s’interconnecter à deux fois 133 MHz (266 MHz) par le biais de son bus générique, MPX. Le processeur devrait donc être compatible avec les actuelles machines d’Apple et en mesure d’atteindre 2 GHz en consommant 25 watts à 1,5 GHz. En comparaison, les PowerPC 7457 utilisés dans les actuelles machines dissipent entre 21 et 30 watts à 1,3 GHz. Avec un tel produit, Apple poursuivrait sa collaboration avec Motorola, la conception de l’actuel AlBook étant peu propice à l’adoption d’un G5. Sur le seul plan industriel, les investissements d’Apple en recherche et développement pour l’actuel AlBook seraient hypothéqués par l’adoption d’un nouveau boîtier. Il y a donc fort à parier que l’adoption d’un G4 plus puissant – potentiellement le G4+ – soit suffisante pour permettre à Apple de rester dans la course face à la concurrence du Centrino. En attendant l’intégration du G5 dans le portable phare de l’entreprise…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur