Apple est moins mal loti que ses concurrents

Cloud

La surveillance des ventes en ligne a cela d’avantageux qu’elle permet de faire rapidement la synthèse des tendances en cours. Si les ventes de l’industrie informatique dégringolent, celles d’Apple tombent moins vite.

Il ne s’agit que d’indicateurs pris sur une période courte s’étalant sur deux semaines, du 11 au 24 novembre, le début de la période des fêtes pour les Américains qui sont scrutés par le Réseau pendant leurs achats de fin d’année. Les résultats de cet observatoire à la “Big Brother”, réalisé par OneChannel.net, montrent la chute effective des ventes dans le secteur de l’informatique. Le ralentissement souligné par Steve Jobs (voir édition du 6 décembre 2000) semble toutefois ne toucher que ce secteur, car dans le même temps, l’électronique grand public se porte plutôt bien, avec des progressions de ventes de l’ordre de 8 %.

Une confirmation : le secteur chute en moyenne de 17 %, en comparaison des deux semaines précédentes. Les constructeurs ne connaissent pas tous le même sort, et si Dell semble s’en tirer en étant au dessus de la moyenne, les ventes de Compaq plongent de 25 %. Mais Toshiba fait pire encore avec une brusque plongée de 28 % ! Et Apple dans tout cela ? Face aux agitations du marché, la firme reste au dessus de la moyenne du secteur, limitant les dégâts à une baisse de 12 %. La période est dure, certes, mais si elle est dure pour tout le monde, elle l’est finalement un peu moins pour Apple. Et l’Europe, avec l’Allemagne, l’Angleterre et la France où les Mac se portent plutôt bien, pourrait bien cette année être le relais de croissance de la firme à la Pomme.

Pour en savoir plus :

Le site de OneChannel.net (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur