Apple Expo annulée : quelques explications

Mobilité

Les préparatifs se poursuivaient malgré les événements. Pourtant, l’inconnue concernant d’éventuelles représailles du gouvernement américain se cacherait derrière la décision d’Apple d’annuler le rendez-vous de Paris. Les firmes qui devaient participer à l’événement parisien comprennent et soutiennent la décision d’Apple. Pourtant, les réactions diffèrent d’un côté à l’autre de l’Atlantique.

L’annulation de l’Apple Expo a jeté un froid en Europe et plus spécialement en France. La plupart des intervenants poursuivaient les préparatifs du rendez-vous informatique parisien le plus important de l’année, leurs rendez-vous sur les stands semblaient se multiplier. L’organisation de l’exposition elle-même poursuivait la distribution de ses badges d’accès à l’événement et venait de transmettre aux journalistes leur accréditation en leur demandant de confirmer leur présence à la keynote de Steve Jobs, prévue à 10h au Palais des Congrès de la Porte Maillot. Dans le même temps, Apple avait commencé une campagne de promotion dans quelques grands quotidiens nationaux comme Le Monde et dans des magazines spécialisés, et lancé une campagne de publicité axée sur l’iBook 2001 sur les abris-bus de la région parisienne et dans nombre de villes en France. De même, le portable grand public commençait son apparition à la télévision dans la pub “Middle seat” (siège du milieu). Enfin, certains participants comme le revendeur Surcouf avaient également commencé à mentionner leur présence sur le site de l’exposition qui devait se dérouler à la Porte de Versailles. L’annulation décidée par la direction américaine d’Apple semble donc bien avoir pris de court l’ensemble des intervenants.

L’annonce de Steve Jobs a été expliquée à nos confrères de MacUser par un cadre d’Apple sous couvert d’anonymat. La raison principale de cette annulation repose sur la crainte qu’une action du gouvernement américain ne soit déclenchée pendant la durée de l’événement et mette ainsi les employés et les participants en péril. “Il y avait une crainte importante qu’en ne sachant quand et où le gouvernement américain réagirait, nous puissions mettre la vie des gens en péril et que nous ne les laissions bloqués en Europe avec peu de possibilités pour revenir chez eux. Le jeu n’en valait pas la chandelle.” Cette réaction d’Apple est bien comprise et fortement soutenue par la plupart des firmes qui devaient être présentes à l’expo : de Macromedia à Adobe en passant par Quark, dont les quartiers européens sont implantés en Angleterre, tous sont sur la même longueur d’onde, ainsi qu’ils l’ont exprimé auprès de MacWorld UK. “Nous pouvons très bien comprendre la position d’Apple concernant l’annulation de cet événement. Beaucoup d’entre nous ont des familles, des amis et des collègues touchés par les récents événements. Nous devons nous assurer que le bien-être de nos clients passe en premier. D’autres événements auront lieu à des moments plus judicieux”, indique Glen Turpin de Quark.

Une Apple Expo virtuelle ?

Mais si les éditeurs et développeurs soutenant la Pomme affichent leur accord avec cette annulation, les utilisateurs et les fans de la firme s’en donnent à coeur joie sur les forums spécialisés. La réaction d’Apple semble généralement bien comprise outre-Atlantique, mais les réactions épidermiques des Européens se sont multipliées. Les premières marquent plutôt la tristesse et le dépit des utilisateurs de Mac. Mais certains intervenants de forums en langue française n’hésitent pas à penser que l’annulation arrange bien la firme californienne, qui n’avait pas prévu de dévoiler de matériels lors de l’exposition, ainsi qu’annoncé par Steve Jobs dans le courant du mois d’août ! Quelques participants aux forums de VNUnet, mais sur d’autres sites également, ont vu dans cette annulation une manière pour Steve Jobs et Apple de se défausser en raison du peu d’intérêt suscité par l’Apple Expo cette année. Cette idée est généralement balayée par la plupart des utilisateurs de Mac qui, malgré leur tristesse, admettent qu’un éventuel incident lors de l’événement aurait eu un impact particulièrement peu gratifiant pour Apple. Et de proposer une Apple Expo virtuelle… Pourquoi pas ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur