Apple fête son année 1999

Cloud

La firme à la pomme a présenté cette semaine son rapport annuel financier. L’année 1999 aura été un bon crû, haut en couleurs.

Apple vient de gagner à nouveau le satisfecit de la communauté financière, en livrant le détail de ses résultats financiers pour l’année fiscale 1998-99. Dans un document remis à l’organisme SEC (Securities and Exchange Commission, l’équivalent de notre COB) chargé de réguler les opérations boursières américaines, la firme de Cupertino révèle des ventes en augmentation partout dans le monde, notamment aux Etats-Unis et en Europe. Avec un chiffre d’affaires d’environ 1,3 milliard de dollars (8,5 milliards de francs) sur le Vieux Continent, elle a dopé ses ventes avec un volume en augmentation de 23% par rapport à l’année précédente. Alors que les analystes financiers les plus audacieux évoquaient un cours de l’action en Bourse à 70 dollars d’ici à la fin de l’année, le titre atteint actuellement les 100 dollars.

La firme à la pomme aura aussi connu bon nombre d’événements inédits. On ne présente plus l’iBook, qui a dépoussiéré l’image de l’ordinateur portable couleur d’ébène en ajoutant la touche de gaieté de l’iMac. Autre atout, la technologie Airport qui marque l’entrée de l’informatique sans fil chez les particuliers (à plus de 3 200 F TTC tout de même?). Pour ne pas faire grincer les dents de ses actionnaires, la firme a commis une jolie bourde cette année en baissant de 50 MHz la fréquence d’horloge des configurations G4, pour un prix stable. Les résultats financiers et les ventes sont là, malgré des livraisons chaotiques, mais les utilisateurs sont-ils tous satisfaits ? Qu’il s’agisse du service après-vente ou des engagements prix auprès du public, souhaitons que l’année 2000 soit plus heureuse…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur