Apple a gagné plus en un trimestre que Google en un an

MobilitéOS mobilesRégulationsSmartphonesTablettes
Apple class action iPhone iPod

Fin 2012, Apple a continué de battre des records avec les ventes d’iPhone et d’iPad. Mais on observerait des signes avant-coureurs de ralentissement.

Apple a poursuivi son ascension fin 2012 mais le ciel semble s’obscurcir depuis.

Pour le premier trimestre de son exercice fiscal (octobre 2012 – décembre 2012), le groupe de Tim Cook  a écoulé 47,8 millions d’iPhone (+10,8 millions par rapport à la même période l’an passé) et 22,9 millions d’iPad (+ 7,5 millions d’iPad).

Bilan : 75 millions d’appareils iOS (smartphones, tablettes) distribués en un trimestre. Et, dans la guerre des écosystèmes OS, cela compte.

Un nouveau record est donc établi pour ces deux modèles phares dans les gammes de la “Marque à la Pomme”.

Sachant que le business iPhone représente désormais la moitié du CA du groupe.

A côté, les ventes de Mac faiblissent (4,1 millions de Mac, à comparer aux 5,2 millions du même trimestre de l’exercice précédent).

Et malgré la campagne de communication de Noël, le baladeur iPod perd en attractivité : 12,7 millions d’iPod (contre 15,4 millions sur la même période l’an précédent).

La firme de Cupertino a réalisé un chiffre d’affaires trimestriel de 54,5 milliards de dollars et un bénéfice net trimestriel “record” de 13,1 milliards de dollars.

L’an dernier, à la même période, Apple avait réalisé un CA de 46,3 milliards de dollars et un bénéfice net de 13,1 milliards de dollars.

“Nous sommes très confiants dans notre pipeline produits tandis que nous continuons de nous focaliser sur l’innovation et la conception des meilleurs produits au monde”,  a déclaré Tim Cook, CEO d’Apple.

Néanmoins, les ventes d’iPhone sont au-dessous des prévisions des analystes qui pariaient davantage sur un volume de 50 millions d’iPhone. Mais les experts n’ont pas été déçu par l’essor de l’iPad.

Signe particulier : Apple a réalisé en un trimestre ce que génère Google en un an.

Si l’on compare les chiffres d’affaires des deux groupes concurrents, la firme de Cupertino affiche 54 milliards de dollars. Tandis que la firme Internet de Mountain View fanfaronnait en affichant Un CA 2012 dépassant la barre des 50 milliards.

Le démarrage de l’année 2013 s’inscrit sous le signe du doute.

Récemment, on évoquait une réduction importante de commandes d’écrans LCD pour iPhone 5 pour le trimestre en cours qui serait liée à une faible demande. Alors que ce modèle du “smartphone-bijou” est sorti il y a quatre mois.

Apple refuse tout commentaire à ce sujet.

Parallèlement, en Bourse, la capitalisation d’Apple a fondu de 30% depuis septembre 2012 (“soit 190 milliards de dollars partis en fumée”, précise Les Echos).

Quiz : Connaissez-vous la saga Apple ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur