Apple se déclare intéressé par Imagination Technologies

EntrepriseFusions-acquisitions
1 14

Apple discute avec Imagination Technologies en vue d’une éventuelle acquisition. La firme britannique est connue pour ses processeurs graphiques PowerVR qui équipent l’iPad et l’iPhone.

Imagination Technologies, la firme britannique de semi-conducteurs (à l’origine des GPU PowerVR et des CPU MIPS), est convoitée par Apple.

Une rumeur récurrente à en croire un article de 2015 de The Telegraph. Mais le groupe de Tim Cook vient tout juste de confirmer son intérêt, selon Ars Technica.

« De temps à autre, Apple discute avec des sociétés au sujet de leur possible acquisition. Nous avons eu des discussions avec Imagination, mais nous ne prévoyons pas de faire une offre pour cette société pour l’instant. »

Le cours de l’action Imagination Technologies a bondi de 20% suite à cette « manifestation d’intérêt ». Sa capitalisation boursière a dépassé les 100 millions de dollars au regard de l’effervescence autour de la firme britannique.

Apple est déjà dans le capital depuis 2008. Sur deux ans, il a pris possession de presque 10% du capital (on parle de 8,48%).

Régulièrement, on observe divers mouvements dans le capital d’Imagination. Ainsi, en février 2015, Intel Foundation cédait les actions détenues dans cette société high-tech (ce qui représentait à l’époque 4,9% du capital).

Par cette déclaration, Apple confirme son intérêt vis-à-vis de de ce spécialiste des solutions graphiques mobiles et des processeurs à architecture MIPS (suite à l’acquisition de MIPS Technologies par Imagination Technologies en février 2013).

Rappelons que tous les terminaux mobiles d’Apple (iPhone et iPad) – ainsi que l’Apple TV – embarquent des SoC A-series intégrant les blocs fonctionnels (IP) de type GPU PowerVR d’Imagination.

Ainsi, les iPhone 6S et 6s Plus sont équipés de la puce A9 embarquant le GPU PowerVR GT7600 et les deux iPad Pro sont propulsés par le SoC A9x qui intègre pas moins de 12 coeurs PowerVR 7 Series.

Quant à la puce S1 de l’Apple Watch, elle est pourvue du PowerVR SGX543.

Imagination Technologies licencie également ses IP PowerVR auprès de nombreux autres fabricants de SoC tels que MediaTek, HiSilicon (filiale de Huawei), Rockchip, Samsung (avec certains Exynos)…

Rude concurrence dans les GPU

Imagination Technologies est aussi confrontée à une concurrence acharnée de la part de l’autre célèbre fournisseur d’IP* britannique, ARM, qui pousses ses solutions graphiques Mali aux côtés de ses IP de coeurs de processeurs Cortex.

Il y a aussi Qualcomm qui développe ses propres GPU Adreno pour ses SoC Snapdragon.

Cette concurrence acharnée a vu ARM s’imposer pour fournir ses IP de GPU Mali à Samsung dans les Exynos 7420 Octa (Mali-T760MP8 pour les Galaxy S6 et S6 Edge) et dans les Galaxy S7 et S7 Edge (avec les Mali-T880 MP12 qui équipent les puces Exynos 8890 Octa).

Pas évident non plus d’imposer les processeurs MIPS dans la mobilité où les IP de CPU à technologie ARM et dérivées (comme les coeurs développés par Qualcomm ou ceux des A-series d’Apple) dominent des pieds et des mains.

Imagination Technologies tente bien de gagner des parts de marché dans le domaine de l’Internet des Objets (IoT) en en faisant la promotion avec ses cartes de développement Creator (telles que la Creator Ci40).

Mais, la semaine dernière, Imagination Technologies s’est résigné à annoncer un plan de restructuration prévoyant de licencier 20% de ses employés d’ici 2017 (soit 350 en tout). Il s’agit de réduire ses coûts de 22 millions de dollars.

Imagination Technologies avait également fait savoir qu’elle cherchait un repreneur pour sa division électronique grand public lancée en 2002 Pure (spécialisée dans la radio numérique de type DAB).

Pour Imagination Technologies, il s’agit de focaliser ses efforts sur les IP de solutions graphiques (PowerVR), les processeurs (avec les MIPS) et les IP dédiées aux communications (DSP développés par sa division Ensigma Communications).

Pour Apple, il s’agit de maîtriser le développement intégral de ses SoC A-series. La firme dirigée par Tim Cook avait fait l’acquisition de PA Semi en 2008, une société fabless (qui ne fond pas ses puces) de conception.

Cette acquisition a permis à Apple de développer les coeurs de processeurs pour ses SoC A-series, à commencer par le coeur Swift utilisé dans le processeur du SoC A6 (iPhone 5).

* IP (Intellectual Property) : dans ce cadre, il s’agit de blocs fonctionnels (ici des GPU mobiles) fournis (sous forme de databases avec des GDS et/ou des schémas électriques) aux fabricants tels que MediaTek ou Samsung, via des licences.

(Crédit photo : Raimundas, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur