Apple : l’iWatch arrivera-t-elle à l’heure ?

Mobilité
apple-iwatch-montre-connectee-japon

Des contrariétés de conception et de production pourraient repousser à 2014 le lancement commercial de l’iWatch. Apple renforcerait actuellement les équipes d’ingénieurs chargées du développement de cette montre connectée.

En phase avec l’avènement du multi-écran, Apple semble appréhender l’avenir de son système d’exploitation iOS à travers le marché prometteur des vêtements et accessoires intelligents (“wearable technologies”).

Son tremplin dans cette révolution : la mystérieuse iWatch, dont le lancement commercial pourrait intervenir… plus tard que prévu, en l’occurrence pas avant 2014.

Selon des sources “proches du dossier” qui se sont confiées au Financial Times, “la marque à la Pomme” recruterait actuellement des ingénieurs pour pallier plusieurs problèmes rencontrés dans la conception du produit.

Une centaine de personnes seraient déjà impliquées sur le projet. De leurs travaux auraient résulté, fin mai, quelques centaines de prototypes conçus par RiTEK et fabriqués par le sous-traitant taïwanais Foxconn, avec un écran tactile de 1,5 pouce.

La firme de Cupertino s’appuierait notamment sur des travaux déjà menés – mais jamais concrétisés – autour d’appareils de fitness à porter au poignet pour mesurer le rythme cardiaque, la température corporelle ou encore la tension artérielle.

Le design du produit final pourrait échoir à Paul Deneve, ancien directeur général d’Yves Saint-Laurent, tout juste recruté par la multinationale américaine pour prendre en charge “les projets spéciaux”.

Mais les enjeux sont nombreux, entre miniaturisation des composants, efficience énergétique et considérations sanitaires, tout particulièrement l’impact des communications sans fil sur la santé humaine.

Apple est également confronté à des accrocs juridiques liés au dépôt de la marque iWatch dans certains pays.

En relevant le défi de l’innovation, la firme de Cupertino espère surtout regagner la confiance des marchés, son titre boursier ayant perdu plus d’un tiers de sa valeur depuis son pic du 20 septembre 2012, à 702 dollars.

Elle devra toutefois affronter Sony, qui commercialiser sa SmartWatch 2 d’ici quelques semaines, avec un écran de 1,6 pouce, une étanchéité partielle et une connexion NFC / Bluetooth.

Samsung songerait lui aussi à se positionner sur le créneau. Dell scruterait également le business des montres connectées, tout comme Microsoft… et Google, qui préparerait, en coulisse, un complément à ses lunettes interactives.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Crédit photo : doomu – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur